Volvo Trucks une gamme multi-énergies

Photo d’ouverture : Remi Lemoine, responsable nouvelles énergies et homologations chez Volvo Trucks France

Alors que Volvo Trucks lance officiellement une gamme lourde entièrement renouvelée qui comprend les Volvo FH, Volvo FH16, Volvo FM et Volvo FMX, le constructeur suédois choisit la diversification énergétique tous azimuts comme une stratégie essentielle, car il ne souhaite manquer aucune étape dans un univers de la mobilité qui reste en grande partie à découvrir et à construire. Une chose est certaine, si le gaz, l’électricité et demain l’hydrogène frappent à la porte, le gazole a encore de belle année alors que les constructeurs font chaque jour de nouveaux progrès pour le respect de normes draconiennes. D’ailleurs ne sont-ils pas montrés en exemple par les politiques et le monde automobile. Dans ce domaine, Volvo Trucks est un très bon élève.

La progression de la norme Euro 6

Remi Lemoine, responsable énergies alternatives et homologations chez Volvo Trucks France, le sait bien « A chaque nouvelle étape de la norme Euro6, ce ne sont pas les valeurs d’émissions de polluants qui évoluent, mais les circonstances dans lesquelles le véhicule doit les respecter. Le step E qui arrivera en janvier 2022 mettra l’accent sur les phases de démarrage à froid pendant lesquels les véhicules devront aussi respecter les limites strictes de la norme. Tous les véhicules Euro6 doivent respecter strictement la norme jusqu’à 7 ans ou 700 000 km. Des véhicules usagés sont prélevés par les autorités et vérifiés régulièrement sur un essai routier avec une instrumentation sur les gaz d’échappement. Avec le Step E, on vérifiera sur ces véhicules usagés les rejets de particules, en plus des autres polluants qui étaient déjà mesurés jusqu’à présent. Nous travaillons aussi sur la consommation et les émissions de CO2, avec la norme VECTO qui nous impose une baisse de nos émissions de CO2 moyennes de -15% en 2025 et -30% en 2030. »

Le Biodiesel comme alternative

Dans la famille des gazoles, il y a également les biodiesel (step D), produit à partir de végétaux, qui a l’avantage d’une réduction de 65% des rejets de CO2 dans le cycle de vie du carburant (ce qui ne signifie pas en rejet direct à l’échappement). En 2020, un suramortissement pour les véhicules fonctionnant au B100 (100% biodiesel) est apparu dans la loi de finance. Il s’agit d’une économie substantielle pour les transporteurs… mais réservée à des véhicules fonctionnant exclusivement au B100. Volvo Trucks travaille sur ce caractère exclusif et irréversibilité qui arrivera prochainement sur la gamme. « Chez Volvo, depuis le mois de juin 2020, en plus de la gamme distribution qui avait déjà des versions biodiesel, toute la gamme haute, avec 2 puissances sur le moteur 13 litres, est aussi compatible biodiesel » ajoute Remi Lemoine.

Le gaz a trouvé sa place

La gamme des véhicules au gaz comprend les FE moyens tonnages 16 à 26 tonnes qui roulent au GNC, gaz comprimé, avec des moteurs 320 chevaux pour des missions de distribution urbaine ou collecte d’ordures ménagères. Pour la longue distance, Volvo Trucks a choisi une technologie originale utilisant le GNL (gaz naturel liquéfié). La technologie développée est originale, car elle associe deux circuits d’alimentation, l’un pour le gazole – utilisé pour enflammer le mélange – à raison d’une consommation de 1,5 à 2 litres aux 100 km – et le gaz injecté pour fournir l’énergie.

Le gaz sous sa forme liquide est comprimé, vaporisé et ensuite injecté dans les cylindres à 300 bars. Le dispositif complexe comprend un régulateur de pression, une double rampe commune pour le GNL et le gazole et un circuit de retour. Le carburant GNL stocké, 205 kilos, doit permettre de parcourir 1000 kilomètres. Le gaz se calcule au kilo et 20 kilos permettent de parcourir 100 kilomètres. Un kilo de GNL contient la même énergie que 1,39 litre de gazole. Remi Lemoine prévient « Afin de développer la commercialisation de ces camions, les transporteurs doivent disposer de suffisamment de stations-services. Il y en aura environ 45 en France à la fin de l’année 2020. La bonne nouvelle est que le sur-amortissement concernant ces versions gazole-gaz est possible à hauteur de 40% de la valeur du véhicule. » détaille Remi Lemoine.

Les camions électriques arrivent

C’est une réalité. Un Volvo FE électrique a été assemblé courant de cet été et il va entrer dans la flotte Eiffage d’ici la fin de l’année 2020. Depuis une dizaine d’années, le groupe Eiffage a engagé une stratégie bas carbone avec des véhicules au gaz.  « Nous avons déjà présenté des versions électriques FE et FL dans différents salons. Maintenant c’est une réalité en exploitation. Notre connaissance de la propulsion électrique avec les autobus, nous a fait gagner du temps. Nous voulons être prêts lorsque les villes réduiront l’accès aux camions diesel. Les deux tonnes de batteries sont prévues pour une durée de vie de 8 ans avec une charge par jour en conservant à terme plus de 80% de leur capacité » détaille Remi Lemoine. Aujourd’hui, voici le premier camion 100 % électrique approche chantier mis en service en France. Il s’agit d’un FE 6 x 2 équipé d’un plateau de 5 200 mm et d’une grue en porte à faux arrière. Le camion effectuera la livraison et la collecte d’outils et de pièces détachées pour des travaux de démolition dans le cadre de différents chantiers du Grand Paris Express. Il parcourra quotidiennement environ 150 km depuis sa base de Santeny sans aucune émission de CO2 .

Voici les poids-lourds Volvo avec carburants alternatifs ou chaînes cinématiques alternatives

Volvo FL Electric et Volvo FE Electric. Ces deux véhicules sont entièrement électriques et destinés, par exemple, à la distribution locale et à la collecte des déchets en milieu urbain.

Volvo FH et Volvo FM au GNL. Le Volvo FH pour les activités longues distances et le Volvo FM pour le transport lourds régional fonctionnent au gaz naturel ou au biogaz liquéfié.

Volvo FE GNC. Le Volvo FE au gaz naturel ou au biogaz comprimé est destiné à la distribution locale et à la collecte de déchets.

L’étape suivante sera la pile à combustible …

Le coût très élevé du développement de l’énergie hydrogène rend indispensable une coopération entre les constructeurs. Volvo Trucks et Daimler Truck AG ont franchi le pas.

En créant une coentreprise pour la production à grande échelle de piles à combustible. Selon les partenaires, la commercialisation réussie de la technologie des piles à combustible est un domaine clé pour parvenir à un transport neutre en CO2. Partageant la vision Green Deal du transport durable et d’une Europe neutre en carbone d’ici 2050, les deux constructeurs de véhicules industriels ont signé un accord préliminaire non contraignant pour créer une nouvelle joint-venture. Le but est de développer, produire et commercialiser des systèmes de piles à combustible pour des applications sur les poids-lourds mais aussi, pourquoi pas, d’autres utilisations.

Martin Lundstedt, président du groupe Volvo avait déclaré lors de la signature de cet accord « L’électrification du transport routier est un élément clé dans la réalisation du bien nommé Green Deal pour une Europe, et même le monde, neutre en carbone. L’utilisation de l’hydrogène comme vecteur d’électricité verte pour alimenter les camions électriques dans les trafics longue distance est une partie importante du puzzle et un complément à d’autres solutions écologiques. L’association du groupe Volvo et de Daimler dans ce domaine permettra d’accélérer le développement de ces solutions au bénéfice des clients que pour la société dans son ensemble. En créant cette coentreprise, nous montrons clairement que nous croyons aux piles à combustible à hydrogène pour les véhicules de transport lourds passagers comme marchandises. Mais pour que cette vision devienne réalité, d’autres entreprises et institutions doivent également soutenir et contribuer à ce développement, notamment pour établir l’infrastructure nécessaire au ravitaillement »

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LES DERNIERS ARTICLES

RECHERCHE D’ARTICLES

TRM MAGAZINE N° 7 DISPO !