Véronique Delagrée : reconversion réussie pour l’étoile des Transports Bertin

Mercedes-Benz Trucks France a décidé de mettre en lumière les femmes consommatrices de ses produits. Après avoir désigné son « Ambassadrice 2021 », la marque présentera au cours de ces prochaines semaines quelques-unes de ces conductrices ou patronnes roulant en Arocs.. Des femmes qui dévoilent ce qui les a poussés à prendre la route, leur choix, leur travail quotidien. Des femmes devenues aujourd’hui indispensables dans le monde du transport. Première de cette série, Véronique Delagrée, conductrice des Transports Bertin.

Une reconversion heureuse

« J’ai débuté comme retoucheuse dans un magasin de prêt-à-porter du centre-ville de Rennes. Mais en 2011, j’ai été licencié, la boutique fermait. Après un temps à faire des livraisons, j’ai passé mon permis camion. Je débute en 2012 dans le transport, et je suis entrée chez Bertin l’année suivante » explique en souriant Véronique Delagrée qui a aussi passé son permis moto la même année. Une telle reconversion, c’est peu courant. Mais surtout très courageux. « Je ne regrette pas d’avoir passé ce permis poids lourd ! Je n’ai pas déception ». Cette reconversion a « tapé dans l’œil » de Mercedes-Benz Trucks dans le cadre de son programme « Les Etoiles » qui met en avant les conductrices de camions étoilés. Après avoir assuré pendant quatre ans des lignes pour La Poste, Véronique est passé au trafic de conteneur, souvent vers Le Havre mais aussi vers la région parisienne, Le Mans ou Nantes. Un quotidien aux horaires moins réguliers et plus rythmé. Et qui demande plus de découchages : « Je peux être parti toute la semaine. Même s’il faut alors aimer la solitude… ».

Au volant de son tracteur Actros 1845 aux couleurs blanches et vertes de l’entreprise bretonne, Véronique Delagrée, maman de deux grands garçons, est heureuse : « C’est un travail mais c’est un travail où l’on est libre ». Le confort distillé par les camions modernes facilite aussi le quotidien. « Je dors comme un bébé dans mon camion, parfois mieux qu’à la maison » !

Transports Bertin : l’atout femmes

A la tête d’une entreprise créée il y a une cinquantaine d’années par son père, Anita Bertin est claire : « Le profil des chauffeurs a changé. Les plus jeunes ne font plus cela avant tout par passion du camion ou par amour de la liberté offerte par ce travail. Le poids de la réglementation sociale est passé par là… Aujourd’hui, les nouveaux sont souvent en phase de reconversion. Ils véhiculent la notion de service, écoutent les clients. Avec la digitalisation qui arrive, nous devenons prestataires de service. C’est là que l’on remarque les femmes : avec elles, il n’y a presque jamais de problèmes ! »

Les transports Bertin emploient aujourd’hui 180 conducteurs dont 12 femmes… « Les clients femmes sont souvent surprises… avec des commentaires… une petite femme comme vous dans un si gros camion… ». Il est vrai aussi que les camions modernes sont assez aisés à mener au quotidien et que les femmes ne sont pas de simples « tourneurs de volant » !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

LES DERNIERS ARTICLES

RECHERCHE D’ARTICLES