Les News Transporteurs

Vendredi 12 juillet, dernier voyage pour le train de primeurs Perpignan-Rungis

Jean-Yves Kerbrat

Le transport routier à la rescousse … « Votre attention s’il vous plait. Le train N° 50090 partira pour la dernière fois le vendredi 12 juillet à 16h37 de Perpignan Saint Charles en direction du MIN de RUNGIS chargé de 1200 tonnes de fruits et légumes. A ce jour, nous ne pouvons vous assurer de son avenir » déclare l’exploitant Fret SNCF qui précise toutefois que la ligne restera ouverte. Malgré les annonces du ministère des transports, il y a, à ce jour, aucune garantie sur la reprise de cette ligne pour la prochaine saison haute qui débute dans 3 mois. Les cheminots, les associations d’usagers, les ONG environnementales, les élus politiques ne peuvent que constater …

« La dernière commande confirmée sera exécuté vendredi 12 juillet. Les clients n’ont pas renouvelé leur contrat. On fera ce qu’on peut pour faire circuler les wagons au fur et à mesure des demandes des clients », a indiqué un porte-parole de l’activité fret de la SNCF. Déjà, selon des témoins, lors des voyages précédents, ces wagons ne transportaient que peu de primeurs. Ces wagons vétustes étaient au nombre de 4 mardi 9 juillet contre une vingtaine habituellement. Evidemment, ce sont les camions qui remplacent le train. La souplesse du transport routier prouve une fois de plus son efficacité.

La ministre des transports recherche « une solution ferroviaire pérenne d’ici la fin de l’année, permettant de poursuivre dans la durée le transport des fruits et légumes par le rail ». Elle avait déjà organisé deux réunions en mai et juin. Une troisième est prévue le 17 juillet. De son côté, le syndicat CGT Cheminots assurait « Il n’y a à ce jour aucune garantie sur la pérennité du train » L’annonce, du remplacement dès cet été de ce train quotidien par des camions avait provoqué un tollé au printemps dernier avec des protestations de tous bords. Ce sont 20 000 camions supplémentaires annoncés sur les routes pour 400 000 tonnes de primeurs. Les trains emportaient en moyenne 1400 tonnes de légumes et fruits.

Commentaires

commentaires