Les News Utilitaires légers

Un utilitaire hors norme

Jean-Yves Kerbrat
BAN_Cofisoft_oct19

Vendredi 19 avril, des gendarmes de Poussan (Hérault) aperçoivent sur l’autoroute A9 un fourgon qui semblait à la peine. Ils le font sortir afin d’effectuer un contrôle complet. Les gendarmes ont titré leur post, non sans humour « c’est du lourd » Le véhicule dont le poids total en charge est, selon sa carte grise, de 3,5 tonnes affiche sur la bascule 12,5 tonnes à la sortie de l’autoroute A9 un fourgon pesait 12,5 tonnes alors que le poids autorisé en charge est de 3,5 tonnes, soit une surcharge de 9 tonnes. Cet utilitaire avec ses occupants se rendait au Maroc en passant par le port de Sète. Ils sont très nombreux, venant de France mais aussi d’autres pays européens à prendre cette route, plus courte que de passer par l’Espagne. La majorité est en surcharge. Tous jouent au chat et à la souris. Quelques-uns se font prendre. Celui-ci a du payer 1620 euros d’amende et son véhicule a été immobilisé jusqu’à une cure d’amaigrissement de 9000 kilos. Il a sans doute trouver un poids-lourd pour la suite du voyage.

Les gendarmes mettent en avant les dangers que représentent de tels véhicules. Ils sont souvent dans un état moyen et évidemment leurs équipements de sécurité ne sont pas prévus pour un tel poids. D’autre part, la règlementation liée aux utilitaires légers est absurde. Les véhicules ont pris du poids ne serait-ce que par l’ajout, au fil des ans, d’équipements mécaniques (dépollution) ou de sécurité. Souvent, la charge utile est très faible et la surcharge n’est jamais très loin. Les autorités de tutelles bottent en touche lorsqu’il s’agit d’envisager une augmentation du poids total roulant avec le permis B. Mais dans le cas présent, 9 tonnes de surcharge, nous sommes très loin d’un aspect consensuel et réaliste d’un véhicule qui se conduit avec le permis voiture …

Commentaires

commentaires