Baromètre Timocom nette amélioration

La crise du coronavirus provoque un net recul du fret. Les mois à forts volumes de frets s’effondrent dans toute l’Europe, mais une reprise est amorcée depuis mai. En effet, en raison de la pandémie, les mois d’avril et de mai qui sont habituellement les mois qui connaissent les volumes de frets les plus importants en Europe, ont connu une forte baisse « Dans l’ensemble, le baromètre Timocom du transport a enregistré une baisse du volume de fret de 45%  au second trimestre 2020, par rapport à la même période de l’année précédente », explique Gunnar Gburek, porte-parole de Timocom. Le transport national allemand a même connu une baisse encore plus importante au cours du second trimestre de cette année.

Une légère reprise s’amorce

Sur l’ensemble du trimestre, les volumes de fret sur le territoire allemand ont également connu un net recul de 49% par rapport à l’année précédente. Dans le détail, les pertes de fret provoquées par la crise du coronavirus représentaient moins 67% en avril par rapport à la même période de l’année précédente. Au cours des mois suivants d’avril (moins 53%) et mai (moins 23 %), la situation du marché allemand s’est améliorée pour remonter au niveau de 2019.

Cela reflète la tendance générale en Europe. Concrètement, au mois de mai, les 44 pays européens examinés par le baromètre du transport, ont connu une augmentation de 69% de leur volume de fret par rapport au mois d’avril. En mai 2020, la différence par rapport au mois précédent n’était plus que de moins 17 %. « Nous devons malgré tout continuer à suivre l’évolution de la pandémie. Mais les chiffres que nous avons relevés au mois de mai nous donnent des raisons d’espérer que les choses ne pourront que s’améliorer dans le secteur de la logistique » prévoit le porte-parole de Timocom.

La logistique pendant le confinement

Des analyses menées dans différents pays montrent qu’il existe un lien étroit entre les chiffres du baromètre du transport avec les conséquences du coronavirus et les réactions politiques à cette crise sanitaire. Les offres de fret pour des trajets entre l’Allemagne et la France ont baissé de 84 % en avril et, à nouveau, de 67 % en mai par rapport à la même période de l’année précédente. Mi-mai, la France a assoupli son confinement. En juin, la demande a également explosé et a même connu une hausse de 16 % par rapport au mois de juin de l’année passée.

L’Autriche a connu une situation quasi-identique après l’ouverture de sa frontière avec l’Allemagne en juin. Les offres de fret de l’Allemagne et la France ont baissé de 70 % en avril et de 59 % en mai par rapport aux mêmes mois de l’année précédente. Au cours du mois suivant, la baisse s’est toutefois maintenue à 18 % par rapport à juin 2019.

Une amélioration à confirmer

En avril 2020, les volumes de frets entre la Pologne et l’Allemagne ont également baissé de moitié par rapport à avril 2019 (moins 53 %). En juin, à la fin du trimestre, le pays a toutefois connu une hausse rapide du fret de 96 % par rapport au mois de juin 2019.

« En avril de cette année, les exportations allemandes ont connu un recul sans précédent. Comme le montre clairement notre baromètre du transport, le transport routier de marchandises a été fortement impacté par cette situation. Personne ne peut prédire quelle sera la durée de cette tendance à la hausse. Mais au regard de l’évolution actuelle, le secteur peut envisager le second semestre avec optimisme » ajoute Gunnar Gburek.

Depuis 2009, le baromètre du transport permet à l’entreprise FreightTech TIMOCOM d’analyser l’évolution de l’offre et de la demande de transport de 44 pays européens dans la bourse de fret intégrée dans le Smart Logictics System. Plus de 130 000 utilisateurs déposent chaque jour jusqu’à 750 000 offres internationales de fret et de véhicules. Ce système aide les plus de 43 000 clients de TIMOCOM à atteindre leurs objectifs logistiques de façon intelligente, sûre et simple.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LES DERNIERS ARTICLES

RECHERCHE D’ARTICLES