Tracker BeOn IoT

La jeune société BeOn IoT s’implante à Toulouse et sécurise le fret aérien de colis sensibles.

Un tracker connecté, programmable et autonome, telle est la solution développée par une société hongkongaise pour garantir la traçabilité, l’intégrité et la sécurité de pièces ou colis acheminés par avion. Une innovation certifiée par les autorités aériennes, désormais fabriquée en France et assemblée à Toulouse.  100 grammes de haute technologie, c’est un objet connecté d’apparence toute simple, qui intègre un éventail de fonctionnalités : l’incarnation de ce que l’on appelle aujourd’hui l’IoT (Internet of Things). Le tracker mis au point par Pierre-Jean Tiné, fondateur et dirigeant de BeOn IoT, a vocation à offrir aux utilisateurs de fret aérien une nouvelle visibilité sur l’acheminement de leurs marchandises. Trajet, température, inclinaison ou chocs potentiels, les informations fournies par le tracker sont autant d’indications sur les conditions de transport et l’état de leur matériel, produits ou biens sensibles. Léger, résistant et autonome (il est doté de piles d’une durée de vie de trois ans), il peut être programmé selon des paramètres précis, calcule sa position grâce à un signal GNSS/GPS et transmet les données via le réseau Sigfox, consultables en temps réel grâce à une application web. C’est aujourd’hui le seul tracker au monde avec de telles caractéristiques, répondant aux exigences de sécurité de l’avionique.

Une innovation qui répond à des besoins concrets

Cette solution innovante est le fruit d’une réflexion menée par Pierre-Jean Tiné, ingénieur toulousain passé par le service R&D de Safran, devenu ensuite consultant en développement des objets connectés à Hong-Kong. « Les demandes émanant d’entreprises de l’aéronautique et du secteur pharmaceutique, grands consommateurs de transport logistique, ont guidé le développement de ce tracker sur-mesure, explique-t-il. A titre d’exemple, la dégradation de produits pharmaceutiques entraîne une perte de 15 milliards de dollars, dont 50% sont imputables au transport aérien. Les besoins sont donc réels ». Aujourd’hui opérationnelle, la solution de BeOn IoT est déployée sur les vols cargo de la compagnie Swiss International Air Lines.

Toulouse, place forte des technologies émergentes et de l’IoT

C’est à Toulouse que l’avenir de l’entreprise se dessine désormais. Un choix motivé par plusieurs paramètres décisifs. « Toulouse est une place forte de l’IoT, l’environnement idéal pour développer des produits à haute valeur ajoutée, destinés aux industries de pointe voisines, souligne Pierre-Jean Tiné. Le soutien des équipes d’Invest in Toulouse, dynamiques et pro-actives, a aussi été déterminant. Développement, distribution, aides ou locaux, ils ont toujours le bon interlocuteur, on gagne beaucoup de temps ».

Intégré à l’accélérateur de IoT Valley, BeOn IoT poursuit ses activités de R&D dans la Ville rose, et va pouvoir développer ses relations commerciales en BtoB au plus près de ses marchés de prédilection, l’aéronautique et le pharmaceutique. « Innovante, spécialisée, internationale et prometteuse : la pépite BeOn IoT mise sur Toulouse, nous en sommes très heureux et les remercions pour leur confiance, rappelle Jean-Claude Dardelet, président-directeur général de l’Agence d’Attractivité de Toulouse Métropole. Les technologies émergentes et leurs applications sont au cœur de l’attractivité et du dynamisme de notre ville. En dépit des difficultés que le monde traverse, les excellences scientifiques, académiques et industrielles toulousaines sont nos richesses, notre capital pour poursuivre sur le chemin de la réussite ». Sylvie Warnett

 

 

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

LES DERNIERS ARTICLES

RECHERCHE D’ARTICLES

TRM MAGAZINE N° 7 DISPO !