Téléphonez au volant, permis suspendu

Dorénavant, le téléphone tenu à la main équivaut à une suspension … et même une rétention du permis de conduire selon le niveau de l’infraction (ou de leurs cumuls). Le décret, émanant de la loi LOM de sécurité routière, a été publié le 21 mai au Journal officiel.

Précisions :

Téléphone au volant + autre infraction = suspension de permis

Le législateur assure qu’un nombre croissant de conducteurs avait le téléphone à la main, et par le défaut d’attention, cela pouvait provoquer, ou provoquait, d’autres infractions pouvant être graves.

Si le simple fait de conduire téléphone à la main sans commettre d’autre infraction coûte toujours trois points et 135 euros d’amende (majorés ou minorés selon la date et les modalités de paiement) au contrevenant, cela coutera vraiment beaucoup plus cher lorsque s’autres infractions s’ajoutent.

Voici quelques infractions qui, couplées à la conduite avec téléphone au volant, pourront entraîner une suspension de permis :

  • Griller un Stop ou un cédez-le-passage
  • Ne pas respecter la priorité aux piétons
  • Ne pas maintenir son véhicule près du bord droit de la chaussée en marche normale
  • Changer de direction sans avertissement préalable (sans clignotant)
  • Ne pas respecter les distances de sécurité
  • Franchir ou chevaucher une ligne continue
  • Griller un feu rouge, un feu orange ou feu de signalisation jaune fixe
  • Commettre un excès de vitesse, ou pas rester maître de sa vitesse ou de ne pas la réduire au regard des circonstances de circulation
  • Commettre une infraction aux règles de dépassement

Jusqu’à six mois de suspension de permis

Arrêté par les policiers pour une de ces infractions couplée au téléphone au volant, ceux-ci pourront procéder à une rétention de permis. Il faudra alors que le conducteur cède le volant … ou reparte à pieds. C’est la Préfecture qui décide (sous 72 heures) de la durée de suspension de votre permis. Celle-ci pourra aller jusqu’à six mois.

Les amendes et pertes de points se cumuleront. Ainsi, aux 135 euros d’amende et trois points perdus pour téléphone au volant pourront s’ajouter, par exemple, les six points et 135 euros d’amende pour non-respect de la priorité aux piétons.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LES DERNIERS ARTICLES

RECHERCHE D’ARTICLES

TRM MAGAZINE N° 6 DISPO !