SCANIA Solutrans 2017

Solutrans 2017 : Le constructeur suédois Scania lance son premier moteur 13 litres en motorisation gaz

Catherine Bernard

Scania a également cédé les clés de son tout premier camion roulant à l’éthanol en France. L’hexagone constitue son premier marché en matière de motorisation gaz .

Scania a présenté en avant première sur le Salon Solutrans son nouveau moteur à motorisation GNC ou GNL (gaz naturel comprimé ou gaz naturel liquéfié). Doté de six cylindres et d’un moteur de 410 chevaux, il affiche une autonomie de 500 km en GNC et de 1100 km en GNL. Voire de 1600 km avec un second réservoir. Et sa puissance est, affirme le constructeur, similaire à celle des moteurs diesel de même cylindrée. Le constructeur espère, de la sorte, convertir le secteur du transport longue distance ainsi que celui de la construction.

Le premier camion de ce type a été livré, à Solutrans, à la STAF, et à son partenaire chargeur Intermarché. L’enseigne Franprix a elle pris possession de son 21ème porteur Scania au gaz. Mais le suédois se targue aussi de proposer la gamme la plus large de motorisations alternatives au diesel : outre le gaz et le biométhane (gaz obtenu par méthanisation des déchets verts), il propose des moteurs à l’éthanol. Il a ainsi transmis les clés de son premier camion français utilisant ce carburant à NJS Famaria, accompagné de son chargeur, le spécialiste du surgelé Picard. L’éthanol utilisé est produit à partir d’un mélange de résidus de biomasse, et notamment du marc de raisin local. Le Suédois, qui bénéficie de l’expérience acquise dans son pays d’origine -où des bus à l’éthanol circulent depuis 1986-, croit beaucoup à ce carburant : il ne nécessite en effet pas de gros changements du moteur, contrairement au gaz. Ce qui permet de garantir un niveau de prix équivalent à celui des versions diesel.

La STAF et Intermarché reçoivent les clés de leur camion GNC équipé d’un moteur de 13 litres

 

L’éthanol permet en outre une réduction de 70% de la masse des particules, de 60% des Nox, et, selon l’origine du bioéthanol, jusqu’à 90% des émissions de CO2 (lorsqu’il est produit avec des résidus de biomasse). Un second porteur éthanol sera livré en décembre aux Transports Houtch, tandis que Citram Aquitaine expériment un autocar roulant, lui aussi, au marc de raison.

Si l’ED95 (carburant contenant 95% de bioéthanol et 5% d’additif) n’est autorisé en France que depuis 2016 -et sa fiscalité déterminée depuis début 2017-, l’hexagone est en revanche désormais le premier marché du groupe en matière de motorisation gaz. Actuellement, 3% des commandes du groupes concernent des motorisations alternatives.

Commentaires

commentaires