Carrosserie Les News

Schmitz Cargobull abandonne le marché de l’utilitaire léger

Jean-Yves Kerbrat
BAN_Cofisoft_oct19

Le champion européen de la semi-remorque en grande série avec une production de plus de 61000 matériels par an avec 6400 salariés, pour un chiffre d’affaires de 2,2 milliards d’euros, avait lancé, il y a deux ans, la production en série de kits fourgon grand volume pour les utilitaires légers baptisés V.KO Van Bodies. Cette initiative avait alors inquiété les concurrents européens, car Schmitz Cargobull ne fait généralement pas les choses à moitié. Là, il s’agissait autant de livrer les constructeurs (principalement Mercedes, VW, MAN) en prêt-à-partir assemblé en bout de chaîne, que des ventes aux loueurs et autres clients professionnels.

Le communiqué, tombé le 4 février 2019, nous apprend que l’usine de Berlin, qui avait pris du service il y a deux ans, était désormais arrêtée et sera définitivement fermée après l’exécution des dernières commandes. Le constructeur reconnait que si la qualité des kits était convaincante, l’environnement très concurrentiel sur le marché des fourgonnettes rendait la configuration industrielle actuelle non rentable à long terme. Le constructeur s’est rendu compte qu’il ne pourrait pas dégager les profits initialement prévus. Après l’arrêt de la production, Schmitz continuera à entretenir le matériel livré.

Cette nouvelle va certainement réjouit des concurrents qui étaient, au départ, inquiets de l’arrivée du mastodonte européen sur un marché détenu de longue date par des carrossiers bien installés et spécialistes, en plus de plusieurs fabricants de kit, dont beaucoup de français.

Commentaires

commentaires

Ban_FrancoAllemand_Oct19