Réglementation Vie des entreprises

Scania accueille les spécialistes du transport d’animaux vivants

Jean-Yves Kerbrat

Pour la première fois, plus de 50 entreprises de transport d’animaux vivants, soit plus de la moitié des spécialistes français se sont réunies à Angers le 19 juin à l’initiative de l’OTRE. C’est le site Scania qui a été choisi. Le transport d’animaux vivants totalise environ cent entreprises en France implantées dans les territoires ruraux. Ces PME (transport bovin, ovin, porcin et de volaille) emploient pour la majorité moins de 20 salariés et sont le plus souvent familiales. En mars 2018, sous l’impulsion de l’OTRE et avec le soutien de leurs partenaires Scania, Antinea, Pezzaioli et Harmand, plus de soixante dirigeants de transport routier d’animaux vivants se sont regroupés pour défendre les intérêts de leur profession.

Rassemblés autour de Stéphane Gregoire, (Transports Gregoire), président du conseil de métier transport d’animaux vivants de l’OTRE et de Nancy Le Febvrier (Transports Lelandais), vice-présidente, les dirigeants ont pu échanger sur la difficulté de concilier au quotidien le respect de la réglementation sur le bien-être animal et la réglementation transport. Comment garantir aux animaux le confort et le bien-être qui leurs sont nécessaires durant le transport et aux conducteurs les temps de repos et la qualité de vie au travail qui leur sont dus ? Au-delà des transporteurs, comment sensibiliser tous les acteurs (éleveurs, clients, abattoirs, exportateurs, organismes de contrôle…) à cette problématique dans l’intérêt de tous :

  • des animaux : garantir une stricte application de la réglementation européenne sur le bien-être animal et leur éviter toute souffrance durant les trajets,
  • des salariés des entreprises de transport : assurer aux salariés les temps de repos prévus par la loi et une qualité et un confort au travail,
  • des PME de transport : assurer leur survie, garantir de l’activité et de l’emploi dans les territoires ruraux, mais aussi permettre au dirigeant d’assumer sereinement sa responsabilité envers ses salariés et les animaux qu’il transporte,
  • des clients (abattoirs, exportateurs, groupements, commerçants, etc.) : garantir la pérennité et la qualité du service transport à un coût raisonnable,
  • des administrations et des organismes de contrôle : garantir le respect des deux réglementations transport et bien-être animal et faciliter le travail des contrôleurs.

Pour répondre à ces problématiques, le conseil de métier transport d’animaux vivants de l’OTRE travaille depuis plusieurs mois avec le ministère des transports et le ministère de l’agriculture. Le prochains rendez-vous est fixé pour les transporteurs routiers d’animaux vivants de l’OTRE au salon SPACE à Rennes du 10 au 13 septembre 2019 et le Sommet de l’Elevage à Cournon du 2 au 4 octobre 2019 où l’OTRE sera exposante.

Commentaires

commentaires