Saint-Gobain : dépasser le suivi des consommations

Stéphane Zaouch, chef de projet logistique chez Saint-Gobain Distribution Bâtiment, détaille l’évolution informatique embarquée de l’enseigne Point.P, dont les 1100 camions portent des outils Alertgasoil  (la société vient d’être rebaptisée Fleetenergies).

C’est dans un objectif de mobilité et de réduction du poste carburant que le distributeur de matériaux de construction Point.P a engagé la transformation de son informatique transport il y a trois ans. « En 2017 et 2018, nous avons connu deux années consécutives d’augmentation du poste gazole de près de 20 %. Nous avons donc réfléchi à une solution permettant de mieux piloter nos consommations de carburant », commence Stéphane Zaouch, Chef de projet Logistique chez Saint-Gobain Distribution Bâtiment. Entré dans le groupe en 2002, il a intégré la direction logistique en 2010, et est aujourd’hui en charge du transport aval, à destination des clients finaux. Stéphane Zaouch est plus spécifiquement attaché à l’enseigne Point P, filiale de Saint-Gobain, et ses 800 agences. Le réseau de distribution exploite une flotte de 1100 camions, qui réalisent 900 000 livraisons par an.

Le chef de projet explique tout d’abord son organisation transport et les spécificités techniques de son métier : « La majorité de ces flux sont effectués à partir des agences Saint-Gobain, et dans une moindre mesure, au départ des bases logistiques voire directement des fournisseurs. Cette flotte nous appartient à hauteur de 60 %, 40 % étant en location longue durée, dédiée à Saint-Gobain. Sur la seconde partie, nous travaillons essentiellement avec trois acteurs nationaux que sont Berto, Guisnel et GT Solutions ; ainsi que des loueurs locaux qui, là encore, nous fournissent des véhicules dédiés à Saint-Gobain. »

« La spécificité de nos flux porte sur les marchandises transportées, des matériaux de construction pondéreux et volumineux, ce qui limite les possibilités de groupage ou d’optimisation de tournées. En général, nos véhicules partent avec un ou deux clients en charge. En outre, nos camions – de 19 à 32 t, avec une majorité de 26 t – sont équipés de grues auxiliaires, limitant d’autant la charge utile, qui s’établit entre 5 à 11 t environ. »

Une photographie homogène des moyens

Jusqu’il y a trois ans, l’enseigne était équipée d’une informatique embarquée classique, des ordinateurs de bord Tx-Max de marque Transics. Envisageant un passage progressif à des solutions plus légères – des applications sur smartphone – il a réalisé un test de la solution Alertgasoil sur une vingtaine de véhicules au cours du dernier trimestre 2018.

« Suite à ce pilote, nous avons pris la décision d’intégrer cette solution intelligemment, c’est-à-dire de ne pas ajouter de briques redondantes à notre équipement existant. Nous avons demandé à Alertgasoil de nous proposer une solution dépassant le suivi des consommations. Suite à quoi nous avons développé avec eux, sur la base de leur application, des fonctions de téléchargement des données sociales et techniques du camion, ainsi que l’hébergement de toutes ces données. Parallèlement, l’éditeur a mis à notre disposition des rapports de temps de service relatifs à notre parc propre mais aussi dédié. Nous disposons ainsi d’une photographie homogène de l’ensemble de nos moyens. »

« En outre, depuis 2012, notre groupe a développé une démarche de développement durable, qui s’est traduit notamment par l’acquisition de véhicules au gaz. Nous avons alors demandé à Alertgasoil de nous fournir le même suivi des consommations et de la conduite rationnelle sur cette flotte « verte ». Résultat : les paramètres d’écoconduite (anticipation, freinage, etc.) sont comparables même si les énergies sont différentes. Ce que l’on mesure, c’est d’abord la qualité du comportement de conduite. L’informatique embarquée Alertgasoil interroge la prise FMS reliée au bus can pour restituer les données techniques du camion. »

Faire fuir les délinquants

Au-delà des données enregistrées, la maîtrise du carburant demande un suivi, et de la formation : « L’outil Alertgasoil est sensationnel, il nous apporte nombre d’informations, mais il ne se suffit pas à lui-même. Il doit s’accompagner d’une intensité managériale pour conduire le changement et suivre les progrès réalisés sur les performances de conduite au jour le jour », analyse Stéphane Zaouch. Et d’embrayer sur une autre dimension du poste gazole : le vol. En effet, Alertgasoil travaille sur les litres réellement absorbés au niveau du réservoir.  Le prestataire mesure le stock disponible grâce à une jauge reliée à un boîtier GPS-GPRS, lequel remonte les informations sur sa plateforme toutes les 90 secondes. Le système couple donc en temps réel le niveau de la jauge aux données de géolocalisation horodatée. S’il détecte une baisse brutale du niveau, l’équipement adresse automatiquement une alerte.

« Le pilotage automatique des gaspillages est facilité par la détection en temps réel des vols et des temps où le moteur est allumé alors que le véhicule est à l’arrêt, par exemple. Nous comparons les données du réservoir à celles de cartes d’achat de carburant en station ou de ravitaillement en cuve », indique le fournisseur.

 

« Concernant le vol de carburant, nous sommes certains d’avoir réduit les phénomènes d’évaporation, poursuit Stéphane Zaouch. D’une part, au niveau interne, nous ne constatons quasiment plus d’écarts entre les litrages de plein à plein et les relevés de consommation en temps réel. Concernant les vols externes, nous enregistrons autant d’infractions, mais les quantités dérobées ont été divisées par 10 ! En effet, toute intrusion sur le réservoir déclenche une alarme qui provoque la fuite des délinquants. »

« Précisons que lorsqu’un camion se fait visiter – tous nos véhicules passent la nuit en agence sans équipage, nous n’effectuons aucune alerte en temps réel auprès des conducteurs et des exploitants, pour éviter que nos collaborateurs se rendent immédiatement sur le site, avec les risques que cela comporte. Nous les informons le lendemain matin. Nous comptons uniquement sur la sirène qui s’est avérée suffisamment efficace. »

Des smartphones en interface

La transition informatique a été partielle, puisque Saint-Gobain utilise toujours une application Transics, Tx Smart, qu’il exploite pour optimiser les opérations de chargement et de déchargement chez sa clientèle. « Le déploiement du système Alertgasoil a été finalisé en décembre 2020. Dans le même temps, nous avons désinstallé l’informatique embarquée précédente pour acquérir une flotte de quelque 1100 smartphones, précise Stéphane Zaouch. Finalement, nous utilisons Transics pour effectuer la traçabilité des opérations de transport, le lien avec l’exploitation. Toute la partie données sociales, suivi des consommations et du matériel est gérée avec Alertgasoil. Aujourd’hui, nous utilisons cet outil de manière autonome. Mais nous prévoyons de développer des interfaces pour exploiter ces données dans un cadre plus large de business intelligence. Pour l’heure, nous travaillons à connecter le logiciel de gestion sociale avec notre logiciel de paie. »

« La solution Alertgasoil nous permet de positionner l’ensemble de la flotte, mais aussi de rejouer certains parcours à des moments précis de la journée. La géolocalisation en temps réel permet notamment de définir le statut d’un conducteur (conduite, travail, repos) afin de lui envoyer des informations en toute sécurité, quand il est à l’arrêt.”

« En termes de retour sur investissement, ce double équipement Transics et Alertgasoil représente un investissement plus élevé, mais qui est largement compensé par les économies de carburant réalisées », conclut le chef de projet.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LES DERNIERS ARTICLES

RECHERCHE D’ARTICLES