Les News

Roger Poletti, disparition du défenseur des salariés de la route

Jean-Yves Kerbrat

Les hommages ne sont pas réservés aux grands de ce monde ni aux célébrités du show-biz. Roger Poletti a été, durant des années, secrétaire général de FO Transports (1991 à 2002) et il vient de partir des suites de maladie à l’âge de 80 ans. Il était encore président de l’Union des retraités des transports et de la logistique FO/UNCP et élu municipal dans sa commune de Périgny-la-Rose (10). Bien que s’étant occupé des conducteurs routiers et professionnels du transport dans un syndicat professionnel, c’est à la RATP qu’il fait ses armes comme poinçonneur avant de conduire des métros. Il est fils de cheminot et il deviendra permanent à Force Ouvrière en 1974.

« C’est avec une grande tristesse et une très vive émotion que la Fédération nationale des transports et de la logistique Force Ouvrière UNCP vous informe du décès, survenu vendredi soir, de notre camarade Roger Poletti, après un dur combat contre la maladie qu’il n’a pas gagné » déclare à l’AFP l’actuel secrétaire général de la fédération, Patrice Clos depuis 2011 qui rappelle aussi «  Ses surnoms la grande gueule des routiers ou le Lino Ventura du transport  lui collaient à la peau. Je suis un de ses grands enfants, j’ai grandi avec lui dans le syndicalisme ».

“Tant qu’il pourra gueuler… Son arme syndicale, c’est sa voix chaude et rocailleuse.”

Roger Poletti s’était fait remarquer lors des grands conflits des routiers. En 1992 c’était le permis à points puis ce fut 1994, puis 1996-1997). Il passait alors souvent à la télévision et envoyait volontiers des piques à son meilleur ennemi, Jean-Claude Gayssot, alors ministre des transports (PCF) auquel il donnait du « camarade-ministre » sur les ondes. « Je crois que je vais engueuler le camarade ministre » avait-il alors osé sur France-Info…   Roger Poletti avait marié, trois filles et des petits enfants. Il était chevalier de la Légion d’honneur et détenteur de la médaille du Mérite.

Commentaires

commentaires