Robotisation : Boiron remonte la pente avec Scallog

En 2020 les laboratoires Boiron on subi une perte de 120 M€ de chiffre d’affaire suite aux confinements puis au déremboursement de l’homéopathie. Afin de relancer sa croissance et attaquer de nouveaux marchés, l’industriel a équipé sa nouvelle plateforme logistique d’Olmes avec le logiciel Reflex WMS et les solutions robotiques Goods to Man Scallog, incluant 4 stations de préparation, 830 étagères mobiles transportées par 30 robots.

Ce projet vise à centraliser et à gagner en productivité dans sa distribution, des flux export aux préparations de commandes des officines, tout en répondant aux enjeux réglementaires de conservation et de préparation de ses médicaments sous température dirigée. Il s’agit pour Boiron d’accélérer ses opérations logistiques, d’absorber et de lisser ses pics d’activité tout en améliorant les conditions de travail de ses opérateurs. La plateforme gère l’ensemble des flux export des Laboratoires Boiron, des préparations aux livraisons de palettes (350 à 600 par jour) dans plus de 40 pays ainsi que la préparation et la distribution des 2500 commandes quotidiennes à destination des 22000 officines clientes.

Aujourd’hui les opérateurs, répartis en deux équipes, de6h00 à 20h00, réalisent avec la solution Scallog 130 à 150 prélèvements en moyenne par heure et jusqu’à 230 prélèvements par heure. Selon le laboratoire, la qualité des préparations de commandes a été augmentée de 20 à 30%, avec un taux d’erreur désormais de moins de 0,5%. A cela s’ajoute une meilleure gestion des emplacements pour optimiser le stockage selon les caractéristiques des produits et contraintes logistiques ainsi qu’un inventaire tournant quotidien pour suivre au mieux les 16 000 références et éviter toute rupture de stock. « La solution Scallog nous a déjà permis de gagner 10 équivalent temps plein dans notre nouvelle organisation et d’être capable d’accélérer le rythme de nos préparations de commandes », déclare Philippe Posa, directeur supply chain des laboratoires Boiron. En 2022 l’entreprise, dont la filiale Boiron USA réalise plus de 35% de son chiffre d’affaires dans l’e-commerce via Amazon, veut profiter de l’automatisation pour se renforcer sur le e-commerce et commercialiser ses produits sur la toile.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

LES DERNIERS ARTICLES

RECHERCHE D’ARTICLES