Risques psycho-sociaux dans le transport routier

Moodwork, spécialiste de la qualité de vie au travail, propose un dispositif d’accompagnement à destination des conducteurs routiers. Il permet à cette population particulièrement visée par les risques psycho-sociaux de bénéficier de plusieurs outils, disponibles en ligne et sur une application, déjà testés avec succès dans d’autres secteurs professionnels. Cet accompagnement prend la forme de questionnaires d’auto-diagnostic, d’un panel de ressources (fiches de conseils et podcasts) et d’un suivi par des psychologues qui connaissent les problématiques propres au secteur des transports. Cette offre très pertinente est disponible pour l’ensemble des entreprises du secteur en France et en Belgique.

Ce dispositif est né d’un travail de plus d’un an de recherche-action en collaboration avec le transporteur Delisle. Moodwork s’est lancé en janvier 2019 dans une démarche de compréhension des problématiques de cet univers. Cette démarche a été conçue et menée par Nolwenn Anier, directrice du Pôle Recherche de Moodwork et docteure en psychologie sociale. Après 250 pages d’entretiens menés auprès d’un échantillon représentatif et des tests de validation effectués auprès de 500 conducteurs, le spécialiste a adapté au transport routier ses outils d’accompagnement déjà proposé à d’autres univers professionnels notamment en les proposant sur une application ad hoc répondant aux attentes des conducteurs.

Photo © J.Y.Kerbrat

L’outil ainsi adapté a été testé avec succès auprès des chauffeurs en septembre 2019. Pour Léopold Denis, “après trois mois, 23 % des conducteurs de l’entreprise ont créé un compte et 6% des utilisateurs ont fait la démarche d’échanger avec un psychologue de Moodwork. Ce sont des taux supérieurs à nos attentes”. Vincent Moret, directeur des ressources du groupe Delisle s’en félicite « Le Groupe Delisle compte 900 salariés et près de 750 conducteurs. Les 6 personnes que compte le service RH ne sont pas toujours suffisantes pour répondre à certaines demandes de la part des conducteurs. D’autant moins que leur amplitude horaire, tôt le matin, tard le soir, n’est pas toujours en phase avec les horaires de bureau. Et psychologue, c’est un métier ! Après de nombreux tests et échanges, la solution Moodwork a été adaptée aux spécificités du transport. Le fait de proposer aux conducteurs une application leur a permis de s’approprier cette solution.»

De son côté, Myriam Messant, Responsable Administrative et secrétaire CE et déléguée Syndicale CFTC explique “Les conducteurs routiers partent souvent du lundi au vendredi et se retrouvent parfois bloqués pendant le weekend ou les ponts, d’où des situations d’isolement. Aujourd’hui, du fait de l’augmentation du coût de la vie, les conducteurs mangent souvent dans leur camion, ce qui accroît leur solitude. Ils souffrent aussi d’une charge mentale plus accrue que par le passé. Les clients sont de plus en plus exigeants. Les conducteurs sont obligés de se doter d’équipements de sécurité, selon un cahier des charges propre à chaque client : ils partent avec un équipement monstre, et doivent connaître les désidérata des clients. Les radars ont été multipliés. Ils doivent pratiquer une gymnastique mathématique des temps de repos. On leur demande d’être à l’heure, ce qui n’est pas toujours facile, notamment en région parisienne. On leur demande aussi un bon relationnel. À tout cela s’ajoute une vie de famille, il faut gérer les problèmes à distance. Beaucoup divorcent. Tout cela peut créer beaucoup de tensions. En situation de mal-être, la solution proposée par Moodwork permet aux chauffeurs de parler à une personne extérieure à l’entreprise.”

Les chauffeurs routiers, une profession particulièrement sujette aux risques psycho-sociaux

Selon un rapport INRS publié en 2019, les chauffeurs routiers sont confrontés à :
• Des situations de stress fréquentes générées par un écart important entre le travail prescrit (ordre de mission, suivi du chronotachygraphe, respect des horaires prévus de livraison…) et le travail réel (réalisé pour répondre à la demande, mais impacté par des aléas subis au cours de la journée), parfois associé à une absence de marge de manœuvre ;
• La difficulté récurrente sur le terrain de prendre des repas équilibrés à des horaires réguliers et/ou de gérer les temps de repos et de sommeil ;
• Une conciliation difficile entre vie privée et vie professionnelle ;
• Une forte consommation de produits psycho-actifs.

http://www.inrs.fr/dms/inrs/PDF/document-reference-transport/document-refe- rence-transport.pdf

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LES DERNIERS ARTICLES

RECHERCHE D’ARTICLES

TRM MAGAZINE N° 7 DISPO !