Renault Trucks : un camion 100% électrique pour Noblet

Chez Noblet, la prise en compte de l’empreinte environnementale fait partie intégrante de la stratégie d’entreprise. Les résultats concrets sont au rendez-vous : 30 % de réduction des gaz à effets de serre en 5 ans. L’entreprise a atteint dès 2020 les objectifs que les accords de Paris fixent pour 2030. Prochaine étape, la livraison d’un camion Renault Trucks D Wide Z.E de 26 tonnes. Equipé d’une benne et d’une grue, il sera le premier camion approche chantier 100 % électrique.

Le groupe Noblet : une entreprise engagée dans une transition énergétique aux effets quantifiables.

Sous l’impulsion de Laurent Galle, président de la société depuis sa reprise en 2010, Noblet s’est engagée dans une authentique transition énergétique aux résultats tangibles. « Notre parc consommait jusqu’à 5 000 litres de carburant par jour, ce volume était en inadéquation avec mes convictions environnementales » se remémore Laurent Galle.

En cinq ans, l’entreprise de location d’engins et véhicules de chantier avec chauffeur affiche – 30 % de réduction d’émission de CO2. Ces résultats sont dus aux énergies de substitution disponibles (biogaz et B 100 notamment pour les poids lourds, électricité et bioéthanol pour les VL) vers lesquelles Noblet se tourne lors de chaque renouvellement de véhicule. Ils proviennent également, pour partie, de formation à la conduite rationnelle de la quasi-totalité des conducteurs. Et les résultats sont là : – 11 % de consommation sur la seule période 2016 – 2019. « 100 % des gains obtenus en termes d’économie ont été reversés aux salariés » commente le dirigeant.

Laurent Galle n’entend pas en rester là. Afin de continuer de réduire l’empreinte environnementale de sa société, il entreprend de planter 10 000 arbres en France. À cette date, 5 000 ont déjà été plantés principalement en Bretagne et en Bourgogne.

Objectif « Zéro émission » grâce au camion 100 % électrique

Pour ce faire, le président de la société se met très tôt, dès 2011, en quête du camion 100 % électrique avec la volonté d’être, comme pour les autres énergies alternatives au Diesel auxquelles il a eu recours, un pionnier. Il est d’autant plus convaincu de l’avenir de l’électrique que Noblet a recours à cette énergie pour plus de 60 % de son parc de véhicules légers.

« Nous savions depuis longtemps que le groupe Noblet était dans l’attente de la production de série du camion 100 % électrique. En décembre 2018, lorsque Renault Trucks France invite quelques clients au siège, pour leur présenter, en avant-première, la gamme de véhicules électriques commercialisée, je propose à Laurent Galle de se rendre à Lyon. » explique Aurelien Nicolas, directeur V.I. chez le distributeur et réparateur agréé Renault Trucks en Seine et Marne (Esco V.I. – Groupe Lenormant) « Ce jour-là, j’ai compris que le camion 100 % électrique était quelque chose de sérieux avec une date de sortie et non pas un simple effet d’annonce » rétorque Laurent Galle.

Lors de l’édition 2019 de Solutrans, sur le stand Renault Trucks, où la gamme Z.E. est présente, les échanges se poursuivent et le projet prend forme. « En lien étroit avec Hiab et les ingénieurs-produits du constructeur, nous avons élaboré une offre technique sur la base d’un Renault Trucks D Wide Z.E. 6×2 26 tonnes, dont l’essieu arrière est directeur, équipé d’une benne et d’une grue. » détaille Kévin Fatien, conseiller en solutions de transport au sein de l’établissement Renault Trucks de Meaux « C’est une première, on a réellement développé un camion sur mesure » conclut-il.

Conjuguer rentabilité économique, responsabilité sociale et développement durable

Comme pour le biogaz ou le B100, l’acquisition d’un camion électrique se fait dans une logique clairement économique loin des effets d’affichage. « Pour moi, les aspects humains, environnementaux et économiques sont complémentaires. » résume Laurent Galle. « L’électrique offre certains avantages comparatifs. Certains clients, certaines villes franciliennes, pour certains chantiers particuliers, seront prêts à payer plus cher pour un matériel en grande partie décarboné et surtout silencieux. Par ailleurs, nous bénéficions du suramortissement qui représente un peu plus de 10 % du prix d’achat. Nous pouvons également compter sur une aide de la région de 15 000 €. » détaille-t-il.

Afin de bénéficier de la charge nécessaire, lorsque Laurent Galle passe commande auprès de la marque au losange, en 2019, il souhaite attendre l’option batteries de 66kWh disponible à l’automne 2020. « Sur le Renault Trucks D Wide Z.E. le pack de quatre batteries de 66 kWh – soit 264 kWh -, localisées dans l’empattement permet un gain de 35 % en termes d’autonomie journalière » précise Olivier Metzger, directeur des énergies alternatives chez Renault Trucks France. « Ces batteries peuvent être rechargées en moins de 10h sur une prise de 22 kW. », poursuit-il, « le véhicule peut facilement être rechargé à proximité des lieux d’intervention ou sur quelques stations présentes à Paris et adaptées au véhicule industriel ; en une heure, le véhicule gagne 15 à 20 km d’autonomie. La ville est vraiment le terrain de jeu idéal d’un camion 100 % électrique ».

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

LES DERNIERS ARTICLES

RECHERCHE D’ARTICLES