Les News RENAULT TRUCKS

Renault Trucks, optimiste, avec de nombreux projets

Auriane Kerbrat
Ecrit par Auriane Kerbrat
BAN_Cofisoft_oct19

Pour la quatrième année consécutive, Renault Trucks a augmenté ses livraisons en 2018, avec 54.868 nouvelles immatriculations (+10% sur un an). Le constructeur a commercialisé 23.581 camions en France (+10,1%), 26.830 dans le reste de l’Europe (+13,5%) et 4.457 dans le reste du monde (-8,8%) où il a souffert de l’arrêt des importations décidé par les autorités algériennes. En France, Renault Trucks conforte sa position dominante avec une part de marché en progrès, qui s’établit à 28,1 %. 

Bruno Blin, Président de Renault Trucks, lors de la présentation annuelle des résultats.

Sur les véhicules de 6 à 16 tonnes, Renault Trucks perd 0,3 point de part de marché (6,2 %). Une baisse de 3,8 % des immatriculations qui s’explique par l’arrêt du modèle Renault Trucks D cab 2m. Par contre, sur le marché des véhicules de plus de 6 tonnes, le constructeur français renforce sa position avec 15 155 véhicules immatriculés contre 13 953 en 2017, soit une hausse de 8,6 %.

À noter que sur le segment des bennes à ordures ménagères, Renault Trucks reste leader avec 66 % de parts de marché. Le marché des tracteurs affiche quant à lui une progression de 8,2 %, la part de marché du constructeur français gagne 0,2 point pour atteindre les 22,6 %. Quant au segment de la construction, il affiche en 2018 une croissance de 13,3 %. Enfin, en ce qui concerne les véhicules au gaz (1 149 véhicules immatriculés en 2018), la part de marché de Renault Trucks progresse de 0,9 point et s’établit à 9,8 % (8,8 % en 2017). 

À l’international, les livraisons de Renault Trucks ont reculé de 8,8 % avec 4 457 camions facturés. Un repli qui s’explique par l’introduction de quotas d’importation en Algérie en 2018. 

Le véhicule d’occasion

Le V.O est une activité stratégique pour Renault Trucks. Le constructeur a ouvert, en 2017, un atelier de transformation de ses véhicules d’occasion sur son site industriel de Bourg-en-Bresse : la Used Trucks Factory. En 2018, 400 camions d’occasion y ont été modifiés pour répondre pleinement à la demande des clients (230 camions en 2017). A terme, les véhicules issus de la Used Trucks Factory devraient représenter 10 % des volumes V.O du constructeur. En 2018, Renault Trucks a enregistré une progression record de ses ventes de véhicules d’occasion (V.O) avec 8 500 véhicules facturés, représentant une hausse de 23 %. Les offres de service V.O enregistrent également une bonne performance, notamment grâce à la garantie constructeur Selection, avec un taux de pénétration de 18 %, en progrès de 6 points. 

X Road, véhicule d’occasion transformé

Après-vente 

L’activité après-vente de Renault Trucks enregistre une solide progression de 5 % de son chiffre d’affaires pièces de rechange et un bon développement de la vente de ses contrats de maintenance. 

Vers des camion propres

Fin 2018, Renault Trucks a annoncé la commercialisation des versions 2019 des modèles T, D et D Wide, permettant de réduire jusqu’à 7 % la consommation de carburant par rapport aux versions précédentes. Renault Trucks poursuit également ses recherches pour améliorer l’efficacité des véhicules diesel avec son véhicule laboratoire Optifuel Lab 3. L’objectif est de diminuer la consommation de 13 % sur un ensemble poids lourd complet d’ici 2020. 

Enfin, pour une amélioration immédiate de la qualité de l’air, Renault Trucks lance en 2019 la commercialisation de ses camions électriques D et D Wide Z.E., fabriqués dans son usine de Blainville-sur-Orne. Quant au Renault Master Z.E., il est d’ores et déjà distribué dans le réseau Renault Trucks. 

Gamme électrique

Commentaires

commentaires

Ban_FrancoAllemand_Oct19