Les News Utilitaires légers

Renault confirme ses ambitions pour les utilitaires

Jean-Yves Kerbrat
BAN_Cofisoft_oct19

Plus de 100 journalistes de vingt pays européens étaient les invités de Renault au Technocentre de Guyancourt, mardi 23 avril. Il s’agissait pour le constructeur de positionner Renault comme un leader des véhicules utilitaires, en particulier le marché des fourgons et des véhicules électriques en Europe.

EZ-FLEX, prochaine vedette des villes …

Denis Le Vot, récemment arrivé au poste de directeur Alliance de la division véhicules utilitaires Renault-Nissan est très optimiste « 2018 a été une année record pour les véhicules utilitaires du Groupe Renault, avec 34 % de croissance par rapport à l’année précédente. En 2019, nous poursuivons le renouvellement de notre gamme pour répondre aux attentes de nos clients. Grâce à notre marque expert Renault Pro+ et à notre offre de services connectés, nous allons continuer à développer des solutions innovantes pour accompagner le développement de l’activité de nos clients professionnels. ».

Thierry Plantegenest, Denis Le Vot, Arnaud Jaeger et Laurens van den Acker (de gauche à droite)

Quatre nouveaux modèles, existants ou à venir, ces derniers présentés sous la forme de concept-car, entre en scène. Il s’agit :

  • Nouveau Renault Master: une nouvelle face avant avec éclairage Led, un intérieur totalement renouvelé, de nouvelles aides à la conduite et de nouvelles motorisations plus puissantes.

Le nouveau Master gagne en confort et en solutions embarquées

  • Nouveau Renault Trafic: le fourgon polyvalent et le transport de personnes modulable est revisité alors que le design intérieur comme extérieur évolue par touches, avec, là aussi, de nouvelles motorisations.

 

 

Le Trafic sera décliné pour d’autres marques du groupe

  • Nouveau Renault Alaskan: le pick-up dérivé du Nissan Navara.
  • Renault Kangoo Z.E. Concept: un show-car qui préfigure le renouvellement de Kangoo à partir de 2020.

La nouvelle Kangoo est attendue en 2020, voici un avant goût

Autre développement, à la suite du concept-car EZ-PRO révélé fin 2018, incarnant la vision de Renault du futur de la livraison urbaine du dernier kilomètre à l’horizon 2030, voici le EZ-FLEX. Le constructeur poursuit l’exploration de la mobilité de demain pour les professionnels. Le concept est présenté comme une expérimentation innovante pour appréhender au quotidien la livraison urbaine du dernier kilomètre. « Le développement à venir des livraisons à domicile, alors que l’accès aux centres-villes se restreint, va modifier les marchés » avance Denis Le Vot, qui annonce l’électrification de toute la gamme d’ici 2022 – hors pick-up.

 

Une version chinoise du Trafic. Les carrossiers français les accompagnent, ici Klubb.

De cette façon, Renault va élargir sa gamme de véhicules utilitaires électriques, aujourd’hui au nombre de quatre, après l’arrivée du Master Z.E. l’an dernier. Renault poursuit sa course en tête en Europe avec 46,2% de part de marché, largement à cause de la Kangoo ZE. Au-delà de l’Europe, Renault détaille ses ambitions en se renforçant en Chine avec la création de RBJAC (Renault Brilliance Jinbei Automotive Company), en Corée du Sud avec le lancement de Renault Master, et en Amérique latine (Mexique, Colombie, Brésil, Argentine) où Renault détient 16,9 % de part de marché et a lancé le Kangoo.

Un excellent configurateur 3D qui permet d’ajuster le véhicule à son métier. Bientôt dans les points de vente

Renault a vendu 619.229 utilitaires en 2018 pour un chiffre d’affaires de 10 milliards d’euros. Fort de sa position, le constructeur affine sa stratégie afin de s’adapter aux tendances du marché et aux besoins clients alors que 35% des utilitaires sont transformés. « Aujourd’hui, les attentes du marché et de ses nombreux acteurs tendent vers plus de design, plus de qualité, plus de technologies, plus de confort et des prestations équivalentes à celles des véhicules particuliers. Nous devons aussi prendre en compte la connectivité, la transition énergétique, l’évolution numérique, la réglementation d’accès aux centres villes. Ce sont là des enjeux majeurs dans la conception et l’environnement de nos véhicules » détaille Thierry Plantegenest, directeur des ventes et marketing de la division véhicules utilitaires légers. Selon les chiffres dévoilés par le Groupe Renault, en 2030, le marché mondial du van en 2017 était équivalent à 5,4 millions véhicules (+39% versus 2005), le volume de transport de biens dans le monde devrait quadrupler d’ici 2050 … et 60% des habitants de la planète résideront dans les villes en 2030.

 

Commentaires

commentaires