Reportage … Paris avant déconfinement

paris piste cyclable provisoire

Nous avons vécu, durant 55 très longs jours, une période de notre vie extrêmement difficile. Ce n’est pas terminé et nous entrons dans une nouvelle ère, inconnue … si vous avez une idée de ce qui nous attend, je suis preneur ! Pour garder un souvenir du confinement, je suis sorti avec mon appareil photo (et ma moto) le vendredi 8 mai. J’ai pris l’exemple de Paris, certainement le plus emblématique. J’en suis revenu avec une très curieuse impression de la plongée dans une ville morte, scènes sorties d’un film de science-fiction. Pas seulement l’absence de circulation, mais tous ces lieus de vie et commerces fermés, c’est comme une chape de plomb sur le monde d’avant ! Il y a aussi cette rencontre que le parvis du Palais de Chaillot … je vous laisse découvrir le montage vidéo.

REPORTAGE réalisé le vendredi 8 mai avant déconfinement   © J.Y.Kerbrat

Pistes cyclables provisoires

Revenons aussi à la réalité de l’après, avec sa dose d’espoir  … le travail va reprendre au début de la semaine du 11 mai, fin officiel de la période de confinement de 55 jours. Les citadins vont retrouver au fur et à mesure leurs habitudes et le chemin du travail par différents moyens de transport. Pour citer l’exemple de l’Ile-de-France (1484 km de lignes de trains de banlieue, 1500 lignes de bus) 93% des 12 millions d’habitants de la région capitale effectuent chaque jour 43 millions de déplacement dont 15 millions de déplacements en voiture. Chaque jour, un Francilien réalise en moyenne 3,8 déplacements, parcourt 18 kilomètres et passe 1h30 à se déplacer. 70% des déplacements des Franciliens se font hors de Paris. En 2019, 840 000 déplacements se faisaient en vélo. Ce sont des chiffres d’Ile-de-France Mobilités soit le conseil régional.

Champs-Elysées. Une image irréelle d’un Paris à l’apparence d’une ville morte (8.5.2020)  © J.Y.Kerbrat

Espace restreint pour l’automobile

Pour accompagner le déconfinement prévu après le lundi 11 mai, la Région Ile-de-France investit 300 millions d’euros dans le réseau de voies cyclables en Île-de-France et dans des pistes cyclables provisoires qui permettront les déplacements à vélo sécurisés en récupérant de l’espace sur des voies jusqu’à présent dédiées à la circulation automobile dont les véhicules utilitaires effectuant des livraisons. Cet investissement, qui a été anticipé dans la perspective du déconfinement, permet de préfigurer le réseau définitif et de faire du vélo un moyen de transport de masse en Île-de-France qui réduira d’autant l’espace utile à la circulation automobile. Ce sont des itinéraires mis en place pour soulager les transports en commun. Ce sera évidemment un handicap supplémentaire pour les livraisons effectués par camions. L’avenir dira si ces nouvelles pistes cyclables sont utilisées à la hauteur de l’investissement consenti.

La rue de Rivoli (8.5.2020)   © J.Y.Kerbrat

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LES DERNIERS ARTICLES

RECHERCHE D’ARTICLES

TRM MAGAZINE N° 6 DISPO !