Transporteurs TRM le Guide Vie des entreprises

Optimisation et rentabilité, les transporteurs se livrent

Salle d'exploitation Ageneau
Wilfried Maisy
Ecrit par Wilfried Maisy
BAN_Cofisoft_oct19

Un nouveau cycle de conférences intitulées “Transporteur digital : optimisation informatique et rentabilité” débutera le 27 mars sur la SITL. Derval, Ageneau, Blondel et Lahaye seront les premières entreprises intervenantes.

Comment mettre en place, exploiter et rentabiliser un logiciel de transport, une plate-forme de traçabilité ? Comment opérer une transition informatique et déployer une solution logistique ? Voici quelques-uns des thèmes abordés lors des conférences « TRM Le Guide », organisé en partenariat avec les grands salons du secteur. Le premier rendez-vous aura lieu sur la SITL (rebaptisé cette année. Semaine de l’innovation transport et logistique). Save the date : le 27 mars de 13h15 à 14h30, dans le cadre du « Forum des transporteurs », à Paris Porte de Versailles – Hall 1, salle de conférence A.

Quatre dirigeants de transport vont nous livrer leur stratégie, leurs clés de compétitivité, leur vision d’un métier en pleine révolution numérique. Ces interventions seront directement liées à de grands reportages publiés dans les précédentes éditions de TRM Le Guide, auxquels vous pouvez vous référer. Tous nos numéros sont disponibles gratuitement sur la plate-forme Transportissimo, via le lien

TRM Le guide : Le magazine

Nous vous proposons ici la suite de ces histoires informatiques. À travers ces témoignages, vous découvrez un métier à mi-chemin entre le transport de flux physiques et de flux de données. Les entreprises exposées appartiennent aux plus habiles. Malgré tout, la transition n’est pas simple. Nous retrouvons un phénomène récurrent : le trop-plein, la masse des chantiers informatiques, et en réponse, des organisations pour s’en sortir.

Dominique Derval, co-gérante des transports Serge Derval (TSD), près d’Angers (49), a exprimé, à travers un reportage multimédia publié dans la première édition du Guide (novembre 2017), l’importance du partage d’informations à tous les niveaux de l’entreprise. La PME est spécialisée dans le transport volumineux de marchandises en France et en Europe. À la tête de 40 camions remorques pour un effectif de 55 personnes, elle est équipée depuis 2013 de la gamme ACS de l’éditeur Cofisoft – le logiciel de transport routier ACS Trans (TMS), l’application de gestion sociale ACS Disk, ainsi que la gestion de parc ACS Parc, le Portail Client, le module d’analyse de rentabilité et de reporting, etc.

Que s’est-il passé chez Derval depuis 18 mois ? « Nous avons continué à travailler sur l’intégration des différents modules de notre éditeur Cofisoft, afin que l’exploitation et les différents services administratifs puissent collaborer sur une base de données unique. Nous avons mis en place un ensemble de procédures afin que chacun exploite un module commun, qui vient alimenter les différentes briques, avec le TMS ACS Trans au cœur du dispositif. Ainsi, nous passons moins de temps à rechercher des informations.

En parallèle, nous avons travaillé sur la responsabilité sociétale de l’entreprise, au sein d’un club professionnel RSE. Nous avons mis en place un dispositif d’échange avec les conducteurs via la plate-forme de notre informatique embarquée Vehco. Quand ceux-ci rentrent en fin de semaine, ils ont déjà l’essentiel des informations nouvelles. Dans la même logique, nous allons bientôt communiquer sur un nouveau site Internet, sur lesquels nos collaborateurs pourront se connecter, en alternative aux traditionnels panneaux d’affichage. »

Dans toutes ces évolutions, Dominique Derval souligne l’importance de la collaboration étroite avec son éditeur de TMS. « Le maître mot, c’est l’anticipation. Prévoir des développements futurs, des interfaces, des demandes clients, pour ne pas être dans l’urgence. Sur tous les modules Cofisoft, nous entretenons une relation régulière, pour faire évoluer les logiciels au fil de l’eau. »

Marc Ficheux, responsable R&D du groupe Blondel (02), a détaillé, dans la deuxième édition du Guide (mars 2018), la transition informatique suite à la reprise de l’entreprise Citra. Avec deux éléments phares à homogénéiser : le  TMS DSTi  de Puissance i et l’informatique embarquée Transics. Depuis lors, le groupe a acquis un autre confrère, Grimonprez, pour atteindre une flotte de plus de 1000 tracteurs et au moins autant de remorques.

« Grimonprez utilise également des Transics, mais sous un environnement différent. Nous nous attachons donc à la migration des données, recréer les véhicules, les conducteurs, les set d’instructions, pour que les exploitants retrouvent leurs outils à l’identique. Nous allons en profiter pour créer des synergies et trouver des standards entre les sociétés.

Au niveau du TMS, comme chez Citra, nous travaillons à la migration sur DSTi, avec des développements spécifiques : la gestion des palettes, la gestion des litiges, la dématérialisation, afin que le TMS puissent absorber le modèle Grimonprez. Nous travaillons également à un cahier des charges pour passer sur la lettre de voiture électronique. En outre, nous avons mis en place le logiciel GPI Parc pour gérer l’atelier, l’entretien des véhicules, les réparations ; et en particulier, répondre à un besoin récurrent de nos clients : fournir de l’information sur leurs PL non moteur, et leurs hayons, leurs frigos, dans les cas où nous tractons leurs semi-remorques. Aujourd’hui, nous détenons un atelier unique pour gérer toutes les sociétés du groupe. Cela facilite la vie des exploitants, qui communiquent avec une interface unique.

Prochaine étape : aller plus loin dans la gestion électronique de documents. Mais aussi améliorer la dimension cartographique du planning, en mode pilote avec son éditeur Puissance i. L’idée est de donner à l’exploitant les moyens visuels de l’optimisation. En dernier lieu, Marc Ficheux travaille à l’intégration des matériels de location dédiés à ses clients.

Arnaud Ageneau, co-dirigeant du Groupe Ageneau (49), a développé dans la seconde édition du Guide une problématique de traçabilité partagée par bien des transporteurs : la maîtrise de ses données, dans le cadre de l’échange d’informations avec ses donneurs d’ordres.

Comment satisfaire ses clients tout en gardant la main sur les données ? Pour Arnaud Ageneau, la réponse réside dans GedMouv, une application d’envoie et de suivi des missions développée par H2P (la holding de la bourse de fret B2Pweb et de la plateforme GedTrans de gestion documentaire), une entreprise qui appartient aux professionnels du TRM. 

« GedMouv associe une plateforme web à une application mobile Android et iOS destinée aux smartphones des conducteurs, explique Arnaud Ageneau. Ces derniers reçoivent les ordres de transport et valident au fur et à mesure les étapes de livraison (chargé, en cours d’acheminement, livré). L’application peut aussi associer aux statuts de livraison une photo de la CMR, des commentaires ou d’éventuelles notifications d’incident. Elle remonte les données vers la plateforme web. Les gestionnaires peuvent y accéder indépendamment d’un TMS ou d’un système de gestion de flotte existant. De même, les donneurs d’ordres bénéficient d’un  identifiant pour suivre en temps réel l’évolution des tournées, et en informer eux-mêmes leurs propres clients.

Cet outil est  le nôtre, puisque il a été développé avec le concours des transporteurs afin de garantir la sécurité et la protection des données métier. L’objectif est qu’il soit utilisé par un maximum d’entreprises de transport, en anticipation des systèmes initiés par les chargeurs. Aujourd’hui nous conseillons à ces derniers d’attendre avant de développer quoique ce soit, car nous allons leur proposer un système de suivi pertinent. Mais, pour être parfaitement efficace dans l’optimisation des processus sur toute la chaîne de transport, GedMouv devra communiquer avec les TMS des transporteurs et des chargeurs. En ce qui nous concerne, l’interface avec GPI devrait être finalisée en avril. »

Commentaires

commentaires

Ban_FrancoAllemand_Oct19