Chapitre 3 : Location, une solution de raison

Face aux inquiétudes que peut susciter une nouvelle technologie, la location avec service intégral prémunit l’utilisateur vis-à-vis d’éventuels problèmes. Certains constructeurs ne prévoient d’ailleurs pas d’autre mode de détention pour leurs camions électriques.

Pour ses Fuso eCanter et Mercedes eActros ou eEconic, le groupe Daimler ne propose que la location à travers sa captive CharterWay. Le constructeur assume ainsi tous les aléas techniques de ses véhicules électriques, y compris un vieillissement anormalement rapide de sa batterie. Il a d’ailleurs procédé de même à l’époque de l’Atego hybride.

Du côté des VUL, Renault n’a initialement proposé que la location pour les batteries indépendamment du mode de détention du véhicule. Depuis juin 2018, ce constructeur permet d’acheter la batterie de ses Kangoo et Master électriques.

Les camions Volta Zéro destinés à Petit Forestier n’existent pour l’heure qu’en images de synthèse. Ce nouveau constructeur annonce qu’il pourrait livrer 1000 véhicules au loueur spécialiste du froid.

Les loueurs s’impliquent dans la transition énergétique

Choisir un VUL électrique, y compris en LLD, nécessite d’anticiper ses contraintes de recharge. Arval (groupe BNP Paribas) l’a bien compris et ses équipes proposent des solutions de recharge sur le lieu de travail ou à domicile. Ce loueur propose notamment les e-NV200, Kangoo et Expert/Jumpy en version électrique.

La mobilité électrique a également suscité l’apparition de loueurs spécialisés. Parmi eux, Lease Green a été créé dès 2013. Il se concentre sur les véhicules professionnels (VP et VUL), uniquement en LLD. Ayant franchi le cap des 500 véhicules électriques en 2020, Lease Green vise 1000 véhicules dès 2021. Pour atteindre cet objectif, ce loueur va s’ouvrir à la moyenne durée (3 à 24 mois) alors qu’il ne proposait initialement que la longue durée (24 à 96 mois). Sa croissance est également aidée par l’entrée dans son capital de la Banque des territoires (Caisse des dépôts). Créateur de l’entreprise, Larbi Marrakchi a la volonté de faire de Lease Green la référence en matière de location de véhicules électriques professionnels. Le parc de ce loueur comprend déjà une poignée de véhicules hydrogène, ce qui témoigne d’un esprit pionnier.

Le véhicule électrique cesse d’être une bizarrerie et il est maintenant disponible chez de nombreux loueurs. On trouve par exemple le Kangoo électrique en location courte durée au catalogue des indépendants du réseau Eurlirent. Et pour ce même Kangoo, il est aussi possible de se rendre dans le réseau Renault où le service Mobility du constructeur loue les véhicules pour un à trente jours.

Forme ultime de la location courte durée, l’autopartage Mobilib s’applique aux VUL électriques (e-NV200 et Kangoo) dans Paris. Ce service est déployé en partenariat avec Clem. Il s’agit d’un autopartage en boucle, c’est-à-dire qu’il faut ramener le véhicule à la station où on l’a pris.

Le Fuso eCanter est proposé en location avec service intégral par CharterWay.

Les spécialistes de la LLD se lancent dans le PL électrique

Prévue en 2021, l’arrivée en France d’un deuxième MAN eTGM poursuivra l’électrification du parc PL de Fraikin. Celui-ci a accueilli dès 2011 une flotte de 80 VUL Gruau Electron (base Fiat Ducato, technologie Micro-Vett) destinés à Geodis ainsi qu’un rarissime Smith Newton (PTAC 12 t, cabine Avia D). Ils ont été suivis par des quadricycles Muses Mooville en 2014, puis par 400 VUL électriques en 2018. L’utilitaire électrique n’est donc pas une nouveauté chez Fraikin.

Petit Forestier a pour sa part réussi un coup de communication exemplaire avec l’annonce par Volta Trucks d’un accord qui doit mener à la livraison de mille camions Volta Zero à ce loueur. Considérant que ce camion n’existe qu’à l’état de prototype et que sa production n’est pas attendue avant 2022, il est vraisemblable que cet accord ne soit que faiblement engageant, mais il a le mérite de faire parler de lui. Qui dit Petit Forestier, dit Lecapitaine pour la carrosserie. Volta Trucks confirme que ce carrossier travaille à la création d’une carrosserie frigorifique pour son camion de 16 t.

Le véhicule électrique prend position dans le parc roulant. Très naturellement, les loueurs suivent cette demande émergeante. Loïc Fieux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

LES DERNIERS ARTICLES

RECHERCHE D’ARTICLES