Logistique

Les exosquelettes entrent en action dans la logistique

Jean-Yves Kerbrat

Le transporteur et logisticien DB Schenker étudie actuellement en Allemagne l’utilisation intensive des exosquelettes. Il s’agit de poursuivre des expérimentations afin de soulager son personnel des tâches exigeantes sur le plan physique. Les opérations de test en entrepôt logistique se sont terminées avec succès démontrant des effets très positifs sur la santé des employés et une bonne interaction entre l’homme et la machine.

Nos employés sont nos atouts les plus précieux

Les exosquelettes, également appelés squelettes externes, sont des structures mécaniques portées sur le corps. En plus des postes de travail ergonomiques, les exosquelettes sont conçus pour aider les employés lors des mouvements de levage et de rotation du corps. Ils protègent en particulier les vertèbres lombaires et les muscles du dos. En effet, la pression exercée sur ces parties du corps est souvent la cause de maladies et d’incapacité à travailler.

Thomas Schulz

“Chez DB Schenker, nos employés sont nos atouts les plus précieux. Je suis donc très heureux que nous franchissions une nouvelle étape importante en termes de conditions de travail “, explique Thomas Schulz, Responsable des Ressources Humaines de Schenker AG.” Cela nous rapproche au plus près de notre objectif stratégique qui vise à être un employeur de choix dans l’innovation et le premier prestataire logistique. “

Un entrepôt en activité chez DB Schenker, automatisé mais pas sans humains …

L’exosquelette facilite les mouvements du corps

Ce projet est axé sur la préparation de commandes et la classification des colis pesant jusqu’à 15 kilogrammes. Les employés équipés d’un exosquelette retirent les colis des étagères de stockage puis les placent sur des palettes. Lors de cette opération, l’exosquelette accompagne et facilite les mouvements du corps. Dans le cadre du programme d’été de l’Université de Dortmund, DB Schenker a invité environ 20 doctorants de diverses facultés à Cologne. Ils ont pris part aux tests pratiques des exosquelettes chez un constructeur automobile de renom.

Gerald Mueller

Gerald Mueller, responsable de la Gestion des Processus et de l’Efficience chez Schenker AG, déclare : « Les retours des doctorants et des employés de la DB ont été très positifs et ont, une nouvelle fois, confirmé que l’utilisation à long terme des exosquelettes, en lien avec les évolutions ergonomiques des processus de la logistique, peuvent améliorer la santé des employés. Dans les mois à venir, nous allons analyser les résultats en détail et décider de la mise en place des exosquelettes dans l’optimisation des processus chez DB Schenker. “

Même dans les entrepôts hautement automatisés, les employés restent indispensables pour de nombreuses activités, telles que le levage des charges de leur emballage. La plupart des opérations de levage sont effectuées par des machines telles que des chariots élévateurs à fourche ou des robots, ces opérations sont trop complexes pour les automatiser. Ici, un exosquelette combine la puissance de la machine avec la compétence humaine, fournissant la solution parfaite.

Commentaires

commentaires