Logistique

La « task force blockchain » une équipe de choc pour une technologie ambitieuse

Auriane Kerbrat
Ecrit par Auriane Kerbrat
BAN_Cofisoft_oct19

Le 15 avril dernier, Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances et Cédric O, secrétaire d’Etat chargé du Numérique présentaient la stratégie nationale blockchain. A cette occasion, une Task Force Blockchain avait été crée. Cette unité est pilotée par la Direction générale des entreprises et se compose d’experts français.

Dans le transport, de plus en plus d’initiatives voient le jour. C’est le cas notamment dans la grande distribution. La blockchain est utilisée pour certifier l’identification de chaque opération, de la production au magasin en passant par le transport.

Blockchain, 1ère réunion

La Blockchain est une technologie qui permet de stocker et transmettre des informations de façon sécurisée. Ces experts issus des administrations, des associations et du monde académique, se sont réunis pour la première fois le jeudi 25 juillet. L’objectif de cette équipe de spécialistes est de mettre en oeuvre une stratégie nationale et d’assurer le lien entre cette nouvelle technologie et l’Etat.

Cette première réunion a permis de revenir sur l’état des travaux du Parlement. Cela a aussi favoriser les échanges sur le périmètre et les modalités d’organisation de la task force pour comprendre les opportunités que représente la blockchain. Enfin, ce fût l’occasion de partager le retour d’expérience de l’Agence Nationale des Fréquences (ANFR) sur un cas d’usage prometteur, la Blockchain des Fréquences.

Ministère de l’économie et des finances

Enjeux économiques et techniques

Deux à trois réunions par an avec comme missions :

  • Suivi de la stratégie du Gouvernement en matière de blockchain
  • Partage d’expériences sur les projets blockchain
  • Appui à la structuration de l’écosystème

Deux sessions exceptionnelles auront lieu dans les prochains mois. La première doit permettre d’échanger sur les conclusions de l’étude de prospective économique. Lors de la seconde session, les membres de la task force présenteront les résultats de la mission.

La blockchain peut intervenir à de nombreux maillons de la chaîne de transport dans la mesure où elle permet d’automatiser et sécuriser les échanges de données.

Thierry Grumiaux, délégué commission de transport international, douane et logistique à la FNTR.

A lire à ce sujet sur Transportissimo :

Commentaires

commentaires

Ban_FrancoAllemand_Oct19