La maintenance connectée, pour toujours plus de disponibilité

Un camion qui rapporte est un camion qui roule car deux jours d’immobilisation représentent un point de rentabilité perdu.

La disponibilité du parc est donc un enjeu majeur. Du côté des constructeurs, le sujet est sensible puisque la maintenance connectée complète volontiers les contrats d’entretien qui lient les transporteurs à leurs réseaux. Cette captivité est compensée par la compétence unique des constructeurs quant à l’analyse des pannes de leurs parcs roulants. Chez Mercedes, la maintenance connectée est prédictive grâce à MB Uptime.

Dans le même esprit, Renault Trucks a lancé Predict, disponible à la fois pour ses VN et VO tandis que Scania ajuste au mieux les opérations d’entretien grâce à la maintenance flexible. Au-delà de la maintenance connectée, certains constructeurs annoncent que les logiciels qui pilotent les chaînes cinématiques peuvent être mis à jour à distance. Ce sera le cas pour les nouveaux DAF XF et XG révélés cette année.

Il existe également des offres de suivi technique indépendantes des constructeurs. Parmi elles, TX-Diagnostix de Transics évalue à distance « la santé technique » de n’importe quel camion européen. Intégré à la plateforme de gestion de flotte TX-CONNECT, cet outil s’appuie sur l’expérience accumulée par Wabcowürth, spécialiste des outils de diagnostic électronique. En pratique, TX-Diagnostix lit les codes-défauts d’erreur, les traduit dans un langage compréhensible, puis décrit la cause de la panne et apporte des pistes de résolution. Loïc Fieux

Légende photo :

Crédit photo : Renault-Trucks

La maintenance connectée Predict de Renault Trucks est proposée à la fois pour les véhicules neufs et ceux vendus d’occasion. Elle complète les contrats de service.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

LES DERNIERS ARTICLES

RECHERCHE D’ARTICLES