La commission européenne en ordre de bataille

La présidente de la commission européenne, Ursula von der Leyen, a enfin une équipe complète qui a été présentée la semaine dernière et qui est opérationnelle depuis le 1er décembre.

La Commission au grand complet

Concernant les transports, après le rejet, par la commission juridique du Parlement Européen, de la nomination de la candidate roumaine Rovana Plumb pour un conflit d’intérêt, un nouveau nom est apparu. La commissaire aux transports sera donc Adina-Ioana Vălean, 51 ans, membre du Parti national libéral. Réélue deux fois, elle est députée européenne depuis 2007 (date d’entrée de la Roumanie dans l’Union) et prototype de la femme politique. Son mari, Crin Antonescu, est le président du Sénat roumain. Adina-Ioana Vălean remplace au Transport Violeta Bulc qui est de nationalité Slovène. Il est facile de se rendre compte que le poste de commissaire aux transports semble réservé aux ressortissants des pays de l’Est.

Il en est de même pour la commissaire à l’Energie, également un poste sensible, Kadri Simson, est originaire d’Estonie. Un mot sur le commissaire français, Thierry Breton, président de grands groupes, dont France Télécom et ancien ministre de l’économie, finances et industrie (2005-2007) qui aura en charge le marché intérieur. Il a pris la place de Sylvie Goulard, également mise à l’écart après étude de son dossier par la commission juridique du parlement.

Adina-Ioana Vălean, commissaire européen aux transports

Compte tenu du travail qu’elle a accompli comme député, elle n’a pas spécialement une compétence « transport », mais elle a été concernée par de nombreux dossiers à travers la commission de l’industrie, de la recherche et de l’énergie, entre autres. Adina-Ioana Vălean considère que 25000 morts annuels sur les routes européennes sont inacceptables, et fixe comme objectif de diviser par deux se score en 2030 comparé à 2020, dans la perspective d’une vision zéro, avec environ zéro tué en 2050 … programme quelque peu utopique. En attendant, la nouvelle commissaire a reçu une lettre de cadrage (ci-jointe) de la part de la présidente Ursula von der Leyen et elle a été interrogée par les parlementaires (document également joint à cet article).

Les poids-lourds garderont toute leur place dans la politique des transports

Le texte est factuel. On peut lire « Je voudrais vous confier le rôle de commissaire chargé des transports. Les transports offrent la liberté aux personnes, aux services et aux marchandises de circuler librement au sein de notre Union. Il relie les gens de différentes régions et pays et nous rapproche. La demande de transport continue d’augmenter parallèlement à l’intégration de nos économies et de nos sociétés. Cela crée de nouvelles opportunités d’innovation et d’investissement, mais également de nouveaux défis. Le secteur des transports aura une contribution importante concernant le climat et les transitions numériques. Les transports constitueront un élément central du Green Deal européen alors que nous souhaitons devenir le premier continent climat-neutre au monde. L’Europe doit réduire davantage et plus rapidement ses émissions. Votre tâche au cours des cinq prochaines années consistera à faire en sorte que les transports européens soient durables, sûrs, abordables et accessibles. »

Vous lirez la suite, en anglais, sur les documents joints.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LES DERNIERS ARTICLES

RECHERCHE D’ARTICLES

TRM MAGAZINE N° 6 DISPO !