Les News

Hydrogène, Hyundai Poids Lourds veut conquérir l’Europe avec Faurecia

Jean-Yves Kerbrat
SALON SITL MARS

Faurecia, équipementier français majeur, a récemment remporté auprès de Hyundai Motor Company, un important contrat portant sur la livraison de système de stockage à hydrogène pour des véhicules électriques à piles à combustible. Faurecia fournira l’intégralité du système de stockage à hydrogène (dont 10 000 réservoirs à hydrogène) et celui-ci sera produit dans son centre d’expertise mondial dédié à cette technologie à Bavans, en France. La première livraison est prévue pour 2021.

Sur une période de quatre ans, Faurecia équipera environ 1600 poids lourds Hyundai, qui seront par la suite livrés en Suisse à Hyundai Hydrogen Mobility, une coentreprise récemment créée par Hyundai et H2 Energy dans le but de devenir le fer-de-lance de la mobilité hydrogène en Europe. Patrick Koller, directeur général de Faurecia, déclare : « Au cours des dix à quinze prochaines années, la technologie des véhicules électriques à piles à combustible sera appelée à jouer un rôle important dans l’offre de motorisations, particulièrement sur le segment des véhicules commerciaux. Faurecia investit des moyens importants afin d’optimiser le potentiel de cette technologie et créer l’écosystème le plus propice à l’accélération de son déploiement. Ce contrat, au même titre que la co-entreprise que nous avons créé avec Michelin visant à proposer une gamme unique de systèmes de piles à combustible, est une étape majeure dans notre ambition de devenir le leader des systèmes de piles à combustible. »

Selon Faurecia, les véhicules électriques à piles à combustible constituent une alternative complémentaire aux véhicules électriques à batterie. L’autonomie et le temps de ravitaillement des camions équipés de piles à combustible devraient être équivalents à aux diesels, et ce sans aucune émission. En 2030, on estime que 2 millions de nouveaux véhicules dont 350 000 véhicules utilitaires seront équipés de la technologie de pile à combustible.

Commentaires

commentaires