Emploi Transporteurs

Heppner lance un baromètre des jeunes et les métiers du transport et de la logistique

Jean-Yves Kerbrat

Heppner, 3100 collaborateurs et 679 M€ de chiffre d’affaires 2017, a commandé à Harris Interactive une enquête permettant de publier un premier baromètre de l’attrait des métiers du transport. L’enquête réalisée auprès de 1008 jeunes français de 18 à 29 ans, étudiants ou professionnels dégage des résultats peuvent paraitre encourageants puisqu’ils sont 71% à déclarer avoir une bonne image du secteur du transport et de la logistique et notamment de la gestion de la chaine logistique (79%). Une image positive qui s’explique en partie par la perception qu’ils ont du rôle majeur joué par le secteur dans le fonctionnement de l’économie française (91%) et de son poids important en termes de chiffre d’affaires et de nombre d’employés (89%). Le transport et la logistique séduit par les perspectives qu’il offre. Il est vu par 88% d’entre eux comme un secteur qui recrute, pour 87% comme un secteur ouvert à l’international et 71% pensent qu’il est en évolution, ce qui est plutôt positif.

Jean-Daniel Levy (Harris Interactive) présente l’étude

En outre, les répondants identifient bien le rôle des bouleversements technologiques dans cette évolution. Ainsi, 77% estiment que les métiers, qui en découlent, utilisent les nouvelles technologies et 85% que celles-ci vont avoir un impact important sur l’avenir des entreprises concernées. Cependant, les personnes interrogées sont mal informées sur les opportunités offertes. Seulement 9% se déclarent très bien informés, alors que 57 % ne le sont pas. De même, les jeunes Français ont une vision très vaste du secteur. Interrogés sur ce qu’il leur inspire, ils ont tendance à évoquer des termes avant tout associés à un imaginaire de la mobilité très large au domaine des transport. « Ce premier baromètre nous offre une photographie inédite et stimulante de la vision qu’ont les jeunes du secteur du transport et de la logistique, de ses facteurs d’attractivité comme de ses clichés qui ont, encore aujourd’hui, la vie dure. Notons que, ici aussi, la jeunesse est composite : selon leur profil, les jeunes Français ont une vision différente du métier », précise Jean-Daniel Levy, Directeur du département Politique & Opinion d’Harris Interactive.

En dépit de son importance et de son impact reconnus pour l’économie, les jeunes Français sont seulement 44% à déclarer avoir envie de travailler dans le secteur du transport et de la logistique. Jugés « difficiles » par un tiers des sondés, les métiers proposés pâtissent d’une image plutôt manuelle, aux perspectives professionnelles limitées. Compte tenu des idées reçues, l’enjeu pédagogique est capital pour mieux faire connaître le secteur et en valoriser les métiers. 63% des sondés souhaitent en savoir plus. Les hommes et les jeunes de 22 à 25 ans sont encore plus demandeurs (respectivement 66% et 68%). Parmi leurs sujets de préoccupations prioritaires figurent les salaires moyens (53%), les types de métiers existants (52%), les perspectives de carrières (48%), les innovations du secteur (47%), l’impact sur l’environnement (47%). Cela fait dire à Jean-Thomas Schmitt, directeur général d’Heppner. « L’envie d’apprendre et d’être tenu informé des jeunes est frappante. Le secteur du transport et de la logistique est en constante évolution aussi bien du côté des entreprises productrices que du côté des organisateurs de transport ou logisticiens. Nous devons savoir valoriser nos métiers ».

Jean-Thomas Schmitt, directeur général d’Heppner

Chez Heppner, sur 3100 salariés en France, 1800 sont affectés à la messagerie nationale, dont 380 conducteurs. Il y a donc de nombreux affrètements. L’international occupe 800 personnes. Comme dans toute la profession, il y a une crise du recrutement et une tension due aux départs à la retraite. Par exemple, actuellement cela représente 65 conducteurs à remplacer. Au bout du compte, 130 postes sont à pourvoir. « Nous mettons en avant l’attractivité de l’entreprise pour séduire des professionnels. Responsabilité, audace et dynamisme sont nos leitmotivs. Ce baromètre accompagne notre réflexion à long terme et notre devoir d’apporter des réponses concrètes » poursuit Jean-Thomas Schmitt. Créé en 1925, Heppner compte aujourd’hui plus de 70 sites en France avec des combinaisons de savoir-faire, en messagerie et en transport de lots, 10 agences en Allemagne et des implantations aux Pays-Bas et en Espagne. Le transporteur dessert 157 pays avec ses partenaires.

Commentaires

commentaires