Logistique

Hector le robot, un facteur pas comme les autres !

Auriane Kerbrat
Ecrit par Auriane Kerbrat

Paris et sa région, Nantes, Corse et maintenant Montpellier, la Poste s’empare des villes pour tester Hector, son robot semi-autonome. Dans cette application, Hector a été programmé pour suivre les facteurs dans leurs tournées. 

Une start’up à l’orgine du projet

C’est Effidence qui est à l’origine de ce projet. La jeune entreprise a une longueur d’avance en pensant la ville de demain. Dans 5 à 10 ans, il y a fort à parier que ce genre de droides envahiront nos trottoirs. Pourquoi ? Toute simplement car l’accès aux centre-villes sera de plus en plus difficile et limité à cause de la lutte contre la pollution sous toutes ses formes.

Ici, Hector assure la livraison du courrier. Depuis le début de l’été, il se balade à Montpellier accompagné d’un facteur. Il assurera la distribution du courrier pendant 1 mois. Ce nouveau test doit permettre un déploiement pour début 2020. 

Les solutions que nous concevons et mettons au point chez Effidence ont l’ambition d’être une avancée pour les Hommes en les déchargeant de tâches pénibles et à peu de valeur ajoutée, et en les recentrant sur leur métier, apportant ainsi en même temps une meilleure rentabilité à l’entreprise.

Cédric TESSIER, fondateur associé

8 heures d’autonomie

D’une contenance de 1m3 pour 150 kg, le chariot roule à 6 km/h. Il doit son autonomie à des caméras, capteurs et algorithmes performants qui lui permettent notamment de voir à 360° et de repérer le bas du corps de la personne à suivre. Sa batterie électrique lui confère 8 heures d’autonomie.

“L’intérêt d’un tel chariot trouve tout son sens dans le cœur des grandes villes dans lesquelles les zones piétonnes se multiplient afin de limiter le bruit et la pollution avec des espaces verts. Grâce au chariot, le facteur peut distribuer le courrier plus facilement, sans avoir à se préoccuper de la circulation ou des places pour se garer tout en transportant d’avantage de courrier qu’à vélo”, explique Jean Louis Carrasco, responsable des livraisons urbaines du groupe La Poste.

Les robots démontrent tous les jours qu’ils sont capables d’assumer des tâches humaines de plus en plus fréquemment. Dans le même esprit, Ford avait présenté Digit, le robot livreur, il y a un mois.

Commentaires

commentaires