Carrosserie Les News

Gruau, explosion de projets pour les 130 ans de l’entreprise

Jean-Yves Kerbrat

Patrick Gruau, digne descendant d’une lignée de charrons mayennais, a profité de l’organisation d’une magnifique fête, à l’occasion des 130 ans de l’entreprise, le 24 mai à Laval, siège d’une carrosserie industrielle qui rayonne sur la planète, pour présenter la sixième génération d’entrepreneurs. A ses côtés, Guillaume, son fils, qui l’accompagne désormais après avoir fait ses classes dans les différents départements de l’entreprise fondée en 1889. La gamme proposée est impressionnante. Lorsqu’il s’agit d’un utilitaire léger, Gruau propose une solution avec un référencement auprès de 35 constructeurs automobiles.

Les compagnons charrons devant l’entreprise faminiale en 1908

Gruau, c’est une saga familiale. Aujourd’hui, les 1613 salariés sont engagés dans le projet d’entreprise « 2022 Tous acteurs de la mobilité des professionnels ». La voie est tracée. Gruau propose 20 lignes de produits réalisées dans 21 sites industriels, dont 8 à l’étranger. L’entreprise réalise 54000 transformations par an pour un chiffre d’affaires de 290 M€. Parmi les derniers développements, ces 5 dernières années, on compte la création des filiales  allemande et américaine, la reprise du carrossier italien Onnicar (bennes aluminium) et l’accord de distribution de Sortimo en France (aménagement de véhicules).

Chez Gruau tout acheteur d’un utilitaire trouve une solution

Passionné de sport automobile et pratiquant la moto, Patrick Gruau, 63 ans, qui a le dynamisme d’un sportif, est en permanence en mouvement et rien ne lui échappe. L’atavisme est bien là « Je suis né dans cette entreprise. L’appartement dans lequel je vivais avec mes parents était à trente mètres de l’atelier de mon grand-père, c’était ma cour de récréation. » rappelle celui qui est allé lui-même livrer, en 2012, deux Renault Kangoo électriques au Pape Benoit XVI qui souhaitait circuler écologique dans sa résidence de Castel Gandolfo. Renault est d’ailleurs un partenaire fidèle et le constructeur connait les compétences du carrossier sur les marchés export, comme cette année en Corée du Sud. « A l’horizon de trois à quatre ans, j’ai planifié de réaliser 40 % de notre chiffre d’affaires à l’exportation contre 20% aujourd’hui » annonce Patrick Gruau qui prépare une transition douce en donnant davantage de responsabilité à son fils Guillaume, passionné de nouvelles technologies, et à ses cadres les plus fidèles, qui pour certains ont connu « plusieurs » générations de Gruau avec leurs parents qui travaillaient déjà dans l’entreprise.

Guillaume Gruau, 6ème génération, au côté de Patrick

En France, Gruau compte douze entreprises dans des spécialités aussi diverses que les fourgons, les frigorifiques, les bennes, les secours et accompagnement des personnes, transport de personnes et aménagement intérieur. Le carrossier compte 10 000 clients en France et anime un réseau de 130 distributeurs. Pour conclure, Guillaume Gruau prend la parole « Parallèlement à notre métier de carrossier, nous développons les solutions technologiques avancées et des outils numériques que nous proposons à nos clients. Il s’agit, par exemple, d’ambulances connectées réapprovisionnées après chaque passage à l’hôpital en fonction des besoins, de véhicules autonomes capable de livrer des colis en service à la Poste ou encore des caissons transférables sur les toits des véhicules de police embarquant un drone et des caméras. Demain, nous prédisons que les véhicules de secours pourront communiquer avec les feux de circulation afin de passer au vert en toute sécurité. »

Un nouveau défit pour Gruau, les véhicules autonomes et connectés

Commentaires

commentaires