Les News

Frontière France-Espagne, les transporteurs en otage

Jean-Yves Kerbrat
BAN_Cofisoft_oct19

mardi 12 novembre en début d’après-midi, les forces de l’ordre semblent dégager l’autoroute côtés espagnol et français.

Si les indépendantistes catalans ont prévu de bloquer la frontière durant trois jours entre l’Espagne et la France. L’autoroute A9 est fermée entre Narbonne et la frontière. Jusqu’où ira la patience des autorités ?  Depuis la mi-journée du lundi 11 novembre, les militants de l’organisation indépendantiste Tsunami Democratic ont commencé à bloquer l’autoroute et apporter des vivre et des installations pour tenir plusieurs jours. Pendant ce temps, le ministère français de l’Intérieur annonçait sa volonté de dégager l’autoroute … mais au milieu de la nuit de lundi à mardi, les barrages étaient en place avec 3000 à 4000 personnes dont  3 députés indépendantistes qui passeront la nuit à la frontière. Les organisateurs attendaient des renforts par autocar affrétés spécialement depuis toute la Catalogne. Ils devaient arriver sur place vers 8 heures ce mardi matin.

Le transport une nouvelle fois pris en otage !

Vinci Autoroutes a fermé tous les accès à l’autoroute entre Narbonne et la frontière. Ces déviations évitent  la Catalogne et obligent les camions à traverser les Hautes-Pyrénées ou le Pays basque. Pendant ce temps la Confédération espagnole des transports et des marchandises, homologue de TLF en France, demande au gouvernement espagnol d’agir de toute urgence face au blocus de l’AP-7.

L’objectif revendiqué de Tsunami Democratic, selon leur communiqué, est de bloquer le plus de camions possibles de toutes nationalités qui transitent avec des tonnes de marchandises par la frontière, principalement des denrées alimentaires. Le mouvement anonyme demande pour lever le blocus que l’Espagne ouvre un dialogue avec les indépendantistes catalans. Pendant ce temps, les responsables du marché de gros de Barcelone et les transporteurs routiers avertissent que les stocks de fruits et poissons vont pourrir si la frontière reste bloquée le mardi 12 novembre. Mais, vous l’avez compris, il s’agit de l’un des objectifs des manifestants qui souhaitent porter préjudice à l’économie espagnole après le verdict judiciaire condamnant les indépendantistes à la prison. Les pertes pourraient monter à 15 millions d’euros selon les professionnels.

Certains finissent le voyage à pieds …

En attendant, le préfet de la Zone de défense et de Sécurité Sud a interdit la circulation sur l’autoroute A9 de France vers l’Espagne entre Narbonne (échangeur A9/A61) et le PRO de l’A9 après le Boulou à compter de 21 heures le 11 novembre. L’échangeur A9/A61 est donc fermé à tous véhicules en direction de l’Espagne. Toutes les entrées vers Narbonne et Perpignan sont fermées dans le sens France-Espagne.

Les itinéraires de délestages obligatoires sont les suivants :

  • Poids Lourds à partir de Toulouse et Tarbes, suivre A61 puis A64 sortie n°17 Montréjeau-Luchon direction N125 et Saint Béat puis direction Espagne.
  • Pour les poids lourds arrivant du sud-ouest, les autorités conseillent de suivre A64 direction Bayonne et A63 direction Hendaye. La circulation des transports de marchandises, y compris les matières dangereuses, dont le PTAC est supérieur à 7,5 tonnes, est interdite que l’autoroute A9.

article rédigé avec www.equinoxmagazine.fr

Commentaires

commentaires