Ford annonce le début d’un programme d’essais européens pour le nouveau E-Transit 100% électrique

Des prototypes du E-Transit rejoindront des flottes d’utilisateurs pour fonctionner dans des conditions réelles auprès de grandes entreprises des secteurs des grandes surfaces, de la livraison à domicile, des services postaux et des services publics en Allemagne, en Norvège et au Royaume-Uni.

Les essais de Ford auprès des clients européens font partie d’un vaste programme de développement du E-Transit avant son lancement public au printemps 2022. Commencés à la fin de l’été de cette année, ils ont été conçus pour démontrer que cet utilitaire entièrement électrique peut répondre en toute sérénité aux exigences d’un large éventail de scénarios d’exploitation.

Les ingénieurs Ford utiliseront les données des essais pour affiner les technologies de ce véhicule à la connectivité plus avancée que jamais. Cela va également permettre d’illustrer les fonctions de gestion de l’autonomie du E-Transit afin d’offrir une expérience d’exploitation optimisée.

Les véhicules prototypes participant à l’essai – assemblés au centre d’excellence mondial des véhicules utilitaires de Ford à Dunton, au Royaume-Uni – comprendront des variantes fourgons et châssis-cabine du E-Transit avec des conversions comprenant des carrosseries réfrigérées, des fourgons couverts, des rideaux de benne et des aménagements intérieurs.

Une surface de chargement identique à la version diesel

La surface de chargement du E-Transit est identique aux modèles Transit à moteur diesel pour faciliter la transition et permettre aux opérateurs du Transit de réutiliser les aménagements existants avec la version entièrement électrique. Le système ProPower Onboard, une première dans l’industrie, fournit jusqu’à 2,3 kW par le biais de prises standard pour alimenter les conversions et les équipements dans la cabine et la zone de chargement. La charge utile prévue est de 1 616 kg pour les versions fourgons et de 1 967 kg pour les modèles à châssis-cabine.

Le moteur 100% électrique du E-Transit fournit jusqu’à 200 kW de puissance pour une autonomie WLTP estimée de 350 km, soutenue par des technologies d’amélioration de l’autonomie, notamment le mode Eco et le pré-conditionnement programmé. Les opérateurs bénéficieront en outre de la nouvelle interface SYNC 4, notamment d’un écran 12 pouces très intuitif et d’une navigation connectée au Cloud en option, constamment améliorée par des mises à jour logicielles automatiques “over the air”.

Ford s’attend à ce que le coût d’exploitation du E-Transit soit inférieur d’environ 40 % par rapport aux modèles équipés d’un moteur thermique, en raison notamment de la réduction des dépenses d’entretien.

Les clients européens du E-Transit se verront offrir un choix généreux d’options de carrosserie, de longueur, de hauteur de toit et de charge utile du véhicule dès le lancement, ce qui permet à Ford de proposer pas moins de 25 déclinaisons possibles pour répondre à un large éventail d’entreprises.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

LES DERNIERS ARTICLES

RECHERCHE D’ARTICLES