Ecologie Les News

Flottes de véhicules, Shell lance un service de compensation carbone 

Auriane Kerbrat
Ecrit par Auriane Kerbrat
BAN_Cofisoft_oct19

Shell s’est engagé à réduire l’empreinte carbone nette de ses produits de 25% d’ici 2035. Pour réussir ce défi, Shell Fleet Solutions lance un nouveau service qui permet aux clients qui possèdent une carte carburant Shell de compenser les émissions de CO2 de leur flotte. 

« Shell France a déjà souscrit au service pour l’ensemble de sa flotte et estime pouvoir compenser plus de 300 tonnes de CO2 en 2019 » annonce Vincent Baril, Président de Shell France.

L’offre fonctionne comme suit : L’entreprise cliente souscrit auprès de Shell Fleet Solutions au service de compensation carbone. Les conducteurs de véhicules légers ou poids lourds utilisent leur carte Shell comme à l’ordinaire, et le client est facturé 1 centime de plus du litre sur ses transactions carburants. Ce montant additionnel est ensuite investi par Shell dans des projets « solutions basées sur la nature » (Nature Based Solutions – NBS) en équivalent crédits carbone. Il s’agit des calculs de Shell en matière de CO2 sont basés sur les facteurs d’émission définis par la commission européenne. (Source https://iet.jrc.ec.europa.eu/about-jec/jec-biofuels-programme. Le crédit carbone est l’unité correspondant à une tonne d’équivalent CO2 sur les marchés du carbone.)

À la fin de l’année, Shell remet à l’entreprise cliente un certificat de crédits CO2 équivalent au montant compensé.

Cet engagement de réduction de CO2 est déjà exigé dans les chartes fournisseurs de plusieurs grands groupes. Cela devrait d’ailleurs se généraliser dans les années à venir. 

Le programme proposé par Shell compte à ce jour déjà 5 projets actifs au Pérou, en Indonésie et au Kenya. Les projets NBS que soutient Shell dans le monde entier permettent de réduire ou d’éviter la libération des émissions de CO2, tout en profitant aux communautés locales, en finançant des activités telles que de nouvelles écoles ou des approvisionnements en eau douce. Chacun de ces projets répond aux normes du VCS et du CCB.

Commentaires

commentaires

Ban_FrancoAllemand_Oct19