Des Arocs au secours du biathlon

Déplacer des montages de neige pour le sport de haut niveau : les camions Mercedes-Benz en service pour l’épreuve d’Oberhof de la Coupe du Monde de Biathlon.

La COVID-19 et des conditions de neige défavorables ont été de vrais défis pour l’organisation de cette manche de la Coupe du Monde de Biathlon à Oberhof. Mercedes-Benz y avait envoyé une flotte de huit Arocs pour que les participants trouvent des pistes parfaitement préparées afin d’assurer le bon déroulement de la compétition. Il y avait 30 000 m3 de neige à déplacer.

Des milliers de camions de neige

Ce sont environ 300 biathlètes de 31 nationalités qui ont participé à cette manche de la Biathlon World Cup. Au début du mois de Janvier, la neige nécessaire n’était pas encore tombée. Pour pallier à ce genre de situation, un bassin de stockage a été créé en 2013 pour la fabrication de neige artificielle. La neige est ensuite stockée sur la partie couverte de la piste et sous un hangar construit en 2015. A peu près 1 500 camions s’y sont mis, afin de créer une piste de ski répondant aux normes de l’International Biathlon Union (IBU).

Mercedes-Benz Arocs transportiert Schnee für den Baithlon-Weltcup
Mercedes-Benz Arocs transports snow for Baithlon Worldcup

Fin 2020, les travaux ont commencé sur la piste de ski nordique de 10 kilomètres de long, devant avoir, au final, une largeur de 6 mètres et une épaisseur de 60 centimètres. Durant dix jours, les Mercedes-Benz Arocs carrossés en benne ont transporté de la belle neige blanche sur place. Mi-Janvier, il n’y avait plus pénurie de neige : il avait tellement neigé que les camions ont dû évacuer l’équivalent d’une centaine de bennes de neige hors de l’Arena (le stade central de la compétition), des environs de la zone réservée à la télévision mais aussi de celle réservée aux athlètes et à leurs équipes. Certains de ces transports exigeaient parfois des camions aux roues chaînées.

Mercedes-Benz Arocs transportiert Schnee für den Baithlon-Weltcup
Mercedes-Benz Arocs transports snow for Baithlon Worldcup

Pour certains chargements, nous avons parfois été obligés de reculer sur des distances d’environ deux kilomètres – les MirrorCam étaient, vous vous en doutez, une bénédiction ! Outre la vision globale de la situation lors de la marche arrière, le système nous a aussi offert une meilleure vue panoramique. En particulier vers l’avant – au-delà du montant A de la cabine – avec une vue plus dégagée pour le chauffeur. Cela nous a réellement aidé sur des sentiers forestiers étroits. Avec une lumière et une visibilité parfois difficiles, les écrans offrent toujours une vue nettement plus lumineuse et contrastée de l’environnement. Les caméras restaient toujours propres même dans les conditions les plus sales, donc, avec les MirrorCam, la conduite étant d’autant plus sûre, ” explique Christian Schleicher de Daimler Truck Sales Management South (Bavière et Württemberg). En tant que bénévole pour la Coupe du Monde, il a conduit l’in des huit Arocs bennes utilisés.

Quatre camions de dernière génération sont venus du Branch Information Centre (BIC) de l’usine de Wörth, équipés de MirrorCam et du Multimédia Cockpit. Les quatre autres ont été prélevés sur la flotte de Mercedes-Benz CharterWay. Les configurations présentes allaient du 3 essieux 6×4 aux quatre essieux 8×8. Les véhicules étaient parfaitement préparés pour les terrains exigus, glissants et escarpés rencontrés grâce à un équipement tout-terrain adéquat composé du fameux TRC (Turbo Retarder Clutch) et de différentiels adaptés.

L’édition 2021 du biathlon d’Oberhof fut très spéciale – pas seulement en raison de la pandémie. Quoi qu’il en soit, nos Arocs ont montré qu’ils pouvaient faire face à toutes les difficultés, même dans des situations extrêmes, et ils maîtrisaient à merveille toutes les tâches, ” a expliqué Christian Schleicher après l’événement.

Des tests COVID-19 réguliers

Les deux week-ends de compétition de la World Cup à Oberhof furent bien évidemment marqués par la pandémie de coronavirus. Grâce à un système très sophistiqué d’hygiène et de sécurité sanitaire, les courses se sont déroulées comme prévu. Ces mesures d’hygiène incluaient des tests anti-COVID-19 répétés, des épreuves sans spectateurs grâce au concours – après que de nombreux touristes et curieux aient été repérés dans la forêt de Thuringe malgré les nombreux avertissements – de la police qui a bouclé le site.

Mercedes-Benz Arocs transportiert Schnee für den Baithlon-Weltcup
Mercedes-Benz Arocs transports snow for Baithlon Worldcup

Depuis des décennies, Oberhof est l’un des lieux mythiques des compétitions de biathlon. Les différentes pistes et parcours sont réputés difficiles et peuvent être adaptés et mélangés afin de s’adapter aux différentes longueurs de courses. La “Wolfsschlucht” (“Wolf Gorge” ou “Les gorges du loup”), appelée ainsi d’après le nom du biathlète Karl-Heinz Wolf et qui n’est plus utilisée aujourd’hui, a été particulièrement redoutée pendant de nombreuses années. Dans les descentes, les skieurs peuvent atteindre une vitesse de 80 km/h. La bien nommée Birxsteig est particulièrement fatigante : 500 mètres de long, soit la montée la plus longue du parcours, avec, en prime, un dénivelé de 65 mètres et des sections encore plus raides. Lorsque les compétitions se déroulent de façon normales, les spectateurs s’y pressent en encourageant de la voix les participants.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

LES DERNIERS ARTICLES

RECHERCHE D’ARTICLES