Début de la production des composants de l’eActros

Les usines de groupes motopropulseurs Mercedes-Benz en Allemagne commencent à produire des composants clés pour l’eActros à batterie. Il s’agit notamment de l’essieu électrique et des packs de batteries, qui sont produits et assemblés dans les usines de Gaggenau, Kassel et Mannheim de Daimler Truck.

Ces composants seront utilisés pour la production en série des eActros, qui débutera à l’usine Mercedes-Benz de Wörth en octobre 2021.

Packs de batteries de l’usine Mercedes-Benz de Mannheim

Le centre de compétences pour la mobilité sans émissions (KEM) de Mannheim assemble des modules de batterie individuels pour former des packs complets, qu’il soumet ensuite à un test de fonctionnement. Un pack de batteries pour un eActros produit en série se compose de six modules de batteries individuels. Un pack complètement assemblé mesure près de 2,20 mètres de long, 75 cm de large et 55 cm de haut.

Mais avant que les modules ne fassent partie d’un pack opérationnel, ils sont d’abord installés dans un boîtier métallique, puis connectés à d’autres composants tels que des barres omnibus, des systèmes de commande et des câbles. Ils sont ensuite câblés aux jeux de câbles haute tension, après quoi des couches d’isolants répondant aux normes de sécurité les plus strictes sont appliquées.

Dans la dernière étape, le boîtier électrique/électronique (boîtier E/E) est fixé au boîtier métallique préassemblé, qui constituera plus tard l’interface entre la batterie et le véhicule. Le boîtier E/E est également préassemblé dans l’usine Mercedes-Benz de Mannheim. Après un test final de fonctionnement et d’étanchéité de l’ensemble du pack batterie, le composant est expédié à l’usine Mercedes-Benz de Wörth.

L’essieu électrique : un rôle majeur pour l’usine Mercedes-Benz de Kassel

L’usine Mercedes-Benz de Kassel assemble l’essieu électrique complet, composé du pont, du moteur électrique et des éléments de la boîte de vitesses. Le noyau de l’essieu est d’abord prémonté. Il s’agit, entre autres, de fixer les moyeux de roue et les disques de frein sur celui-ci. L’unité d’entraînement, y compris la transmission à deux vitesses, est prémontée en parallèle. L’usine Mercedes-Benz de Gaggenau fournit les composants de la transmission pour cette étape. Après le prémontage de l’essieu central, l’ensemble de l’unité d’entraînement, y compris la transmission à deux vitesses, est “mariée” (fixée) à l’essieu. Avant que l’essieu électrique ne soit préparé pour l’expédition, il est soumis à un test de fonctionnement et de haute tension. Ces tests portent notamment sur la sécurité électrique et les propriétés acoustiques.

L’essieu électrique est monté sur la même base que son homologue conventionnel. Par conséquent, il est possible d’intégrer les processus de fabrication et de montage de l’essieu électrique dans les lignes de production existantes, parallèlement à la production conventionnelle. Cela rend le processus de production extrêmement flexible et rentable. Lors de l’intégration de l’essieu électrique, l’accent a été mis sur la mise en place de machines adaptées à la production d’essieux électriques. Cet équipement comprend des machines pour le prémontage de l’unité d’entraînement, le montage final de l’essieu électrique et l’ensemble de la procédure d’essai.

L’eActros Mercedes-Benz en un coup d’œil

Le cœur technologique de l’eActros est sa chaîne cinématique, qui se compose d’un essieu électrique rigide avec deux moteurs électriques intégrés et une transmission à deux vitesses. Ce concept présente de nombreux avantages par rapport aux conceptions impliquant un moteur central. Par exemple, la conception plus compacte permet de libérer de l’espace pour l’installation d’une capacité de batterie supplémentaire, ce qui a un impact positif sur l’autonomie du véhicule. En raison de la transmission directe de la puissance, le concept est également plus efficace qu’un concept avec un moteur central.

Les deux moteurs offrent un confort de conduite impressionnant et une grande dynamique de conduite. En outre, le système d’entraînement électrique silencieux et sans émissions convient aux opérations de livraison de nuit et permet également au camion de pénétrer dans les centres-villes où les véhicules diesel sont interdits. Selon la version, le eActros est alimenté en énergie par trois ou quatre packs de batteries et peut atteindre une autonomie de 400 kilomètres. L’eActros peut être rechargé jusqu’à 160 kW. Dans une station de charge rapide conventionnelle en courant continu avec un courant de charge de 400 A, il faut un peu plus d’une heure aux trois blocs de batteries pour passer de 20 % à 80 % de leur capacité. En termes de disponibilité et de performances, l’eActros est donc parfaitement adapté aux opérations de distribution quotidiennes.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

LES DERNIERS ARTICLES

RECHERCHE D’ARTICLES