Crise sanitaire, les conducteurs routiers sont enfin entendus

Grosse colère, sur les réseaux sociaux, de la part des conducteurs routiers auxquels il est demandé de nombreux efforts et qui rencontrent d’énormes problèmes pour le simple accès aux sanitaires et pour se restaurer En effet, il a été décrété la fermeture de tous les restaurants dont ceux accueillant des professionnels de la route. Ainsi, pouvons-nous lire « Cette photo prise sur le site de PSA Vesoul donne une image assez honteuse de la façon dont les conducteurs routiers sont reçus sur certains sites industriels » … ou encore « Danone Sogaris (Rungis), interdit au chauffeur d’entrer dans leurs locaux pour se laver ou prendre un café, j’ai dû me prendre la tête avec tout le monde, car j’ai été me chercher un café quand même… Honteux cette réaction, que ce soit de la part du personnel … regardez à quoi on est réduit » enfin « Sans se prendre pour des héros (on fait simplement notre boulot), nous sommes quand même indispensables à l’économie, et la façon dont nous sommes traités depuis hier reflète la piètre opinion que la société a de nous. Bon courage à tous, prenez soin des vôtres. »

Accueil honteux des conducteurs chez Danone à la Sogaris (Rungis 94)

Par peur d’un mouvement social des conducteurs mettant à mal l’approvisionnement des commerces, le gouvernement a vite répondu et un décret doit être publié ce jeudi après-midi. Sans connaitre le texte définitif, nous devrions lire ceci, concernant les conducteurs :

« Mesures en faveur des conducteurs :

Le Gouvernement a décidé de prendre de son côté l’ensemble des décisions nécessaires pour permettre aux acteurs des différents maillons de la chaîne logistique d’accomplir leur mission. Il s’agit en particulier de permettre aux collaborateurs de se rendre sur le lieu de travail ou de production, de maintenir ouvert de façon dérogatoire les commerces ou services indispensables à la chaîne logistique.

Station-service y compris les points alimentaires des centre routier, les garages pour les poids-lourds, les équipements sanitaires des aires de service etc. Le cas échéant, les dérogations seront accordées pour assurer la fluidité des opérations de transport. »

Ainsi, le secrétaire d’État aux transports, Jean-Baptiste Djebbari, a réaffirmé ce matin sur RMC avoir demandé aux sociétés concessionnaires d’autoroute d’ouvrir des points d’alimentation et les sanitaires. Des contrôles sont en cours. La situation devrait s’améliorer au fil de la journée du jeudi 19 mars mais il faut s’armer de patience pour laisser le temps aux opérateurs de se réorganiser.

Accueil café usine Peugeot à Vesoul (70) interdit aux conducteurs !

Pendant de temps, la ministre de tutelle, Elisabeth Borne déclarait « Je m’adresse aux femmes et aux hommes qui continuent de travailler sur le terrain, dans les secteurs de l’énergie, des transports, de l’eau et des déchets. Alors que nous sommes engagés dans une guerre sanitaire totale, vous permettez au pays de rester debout. Ma préoccupation première et constante, c’est que l’organisation de votre travail permette le respect des gestes barrières et des distances qui vous protègent. Dans chacun de vos métiers, dans chacun de vos secteurs, le Gouvernement est pleinement mobilisé pour que vous puissiez remplir sereinement vos tâches cruciales. La crise sanitaire que nous traversons souligne plus que jamais votre rôle fondamental pour la vie de la Nation. Pour cela, je vous remercie très sincèrement et vous assure de mon engagement total à vos côtés » .

Cette déclaration de la ministre, publiée sur le réseau social professionnel Linkedin a suscité des commentaires. Nous reprenons celui de Pascal Mégevand, transporteur savoyard qui répond « Madame, merci d’user de tous vos pouvoirs pour que les sociétés d’autoroutes et les exploitants d’aires de service rouvrent les sanitaires et points de ventes d’alimentation à emporter de toute urgence. La réquisition existe, usez-en s’il vous plaît. Merci au nom de nos conducteurs. »

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

2 réponses

  1. Des décrets anticonstitutionnels avant de voter l’état d’urgence alors que ce virus est en France depuis plusieurs semaines.C’est quoi ce cirque pour même pas 1/2% de la population infecté par un virus mortel à 0,5% des cas infectés?je sais que nos dirigeants sont élus avec aussi peu de voies.mais quand même…
    Quand à l’estime pour la profession de chauffeur.Il serait temps de s’en apercevoir.Puis arrêtons de se laisser infantiliser et de vivre comme des clochards pour comptabiliser le remboursement des frais comme salaire.

  2. Si sa peux avancer rapidement se sont des millions de camions qui parcoure la France tout les jours pour donner un confort au français malgré qu’ont est pas apprécié par les gens on notre travail qui est très dur
    Pensé a rouvrir les restaurants routier sur l’autoroute il y a pas assez de place pour tout le monde merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LES DERNIERS ARTICLES

RECHERCHE D’ARTICLES

TRM MAGAZINE N° 6 DISPO !