L’exploitation informatique TRM le Guide

Comment PTV travaille sur l’intelligence artificielle

Didier Scellier sur le salon SITL en mars 2019
Wilfried Maisy
Ecrit par Wilfried Maisy
BAN_Cofisoft_oct19

Docteur en informatique, spécialisé en intelligence artificielle (IA) et en recherche opérationnelle, Didier Scellier est le directeur général France de PTV Group, éditeur spécialisé dans la planification d’itinéraires et de tournées. Il voit dans l’IA trois applications d’optimisation des transports. Et explique, point par point : 

Les plus concrets de nos travaux touchent à l’heure estimée d’arrivée (ETA), sur la base des données de trafic et d’innombrables paramètres à prendre en compte. L’objectif est, lorsqu’un incident imprévu se produit, d’en mesurer lesconséquences sur la circulation, à un niveau local et plus étendu. Un moteur d’intelligence artificielle compare nombre de situations concrètes avec des variables chiffrées, et des ETA réalisées, pour être de plus en plus performant dans ses prévisions. Un tel moteur est déjà opérationnel sur notre plate-forme de services applicatifs.

Le second domaine est le géocodage, qui consiste à traduire automatiquement des adresses en des positions géographiques. Nous traitons pour nos clients – à l’exemple de Geodis, XPO, La Poste, etc. –  de grandes quantités de données qui incluent inévitablement des anomalies de saisies, des erreurs. Ces dernières doivent être corrigées manuellement par un opérateur. Nous pouvons ici mettre en place un processus d’apprentissage de ces corrections d’anomalies visant à corriger les entrées erronées automatiquement. Dans l’optique de proposer un moteur intelligent aux PME de transport, nous travaillons à mutualiser les données sur une plate-forme, afin que les anomalies des uns servent aussi les risques d’anomaliesdes autres. En effet, plus la base d’informations globale sera conséquente, plus l’intelligence artificielle sera efficace. Notons que dans cette logique, nous avons besoin de l’accord de chacun de nos clients. Si la plupart d’entre eux sont enthousiastes à l’idée d’une mutualisation, il existe encore des freins psychologiques à la mise en commun des données. Nous avançons pas à pas.

Le troisième domaine est l’optimisation de tournées, qui est déjà la représentation la plus poussée des mathématiques aux services de la logistique. L’intelligence artificielle pourra développer et enrichir l’optimisation en intégrant des contraintes opérationnelles, au-delà d’une pure logique mathématique. La machine va apprendre le travail du gestionnaire de transport au quotidien. En pratique, les tournées seront calculées par notre logiciel, puis modifiées par un logisticien, et réintégrées dans l’informatique d’apprentissage, avec de plus en plus d’efficacité. Aujourd’hui au stade de la recherche, nous expérimentons ce processus en partenariat avec un client.

Didier Scellier, directeur général France de PTV Group

Précisons qu’une partie de ces recherches est réalisée en France, et une autre en Allemagne. PTV a été racheté en juin 2017 par Porsche SE – la holding actionnaire majoritaire du groupe Volkswagen. De l’industrie informatique à l’automobile, l’intelligence artificielle est au cœur de la stratégie du groupe allemand.

Photo WM

Commentaires

commentaires