Les News Politique

Brexit : Les fédérations européennes de transport routier inquiètent en cas de « no deal »

Auriane Kerbrat
Ecrit par Auriane Kerbrat
BAN_Cofisoft_oct19

Le Conseil européen se réunira à Bruxelles les 17 et 18 octobre. Les chefs d’Etat et de gouvernement de l’UE débattront de la situation sur le Brexit.

“Avec les contrôles douaniers réintroduits aux frontières et des conducteurs pas nécessairement en possession des documents nouvellement requis, les délais engendrés pourraient être énormes”, s’inquiètent les fédérations.

Dans ce contexte, les fédérations de transport routier de marchandises dont la FNTR, Belgique (FEBETRA), Pays Bas (TLN), Allemagne (BGL) et dans les pays Nordiques (NLA) alertent dans un communiqué sur les problèmes qu’impliquent un Brexit dur. Bien que l’industrie du transport se prépare depuis longtemps à une sortie sans accord, les professionnels redoutent un temps d’adaptation de plusieurs mois.

Le secteur du transport routier sait toujours faire preuve de flexibilité mais a besoin de savoir à quoi se préparer. Le but est aussi d’être en capacité de donner autant que possible aux clients le maximum de certitudes. Nous voudrions donc demander aux Chefs d’Etat et de gouvernement de s’efforcer d’obtenir un accord avec le Royaume Uni au cours du Sommet européen qui se tiendra en fin de semaine.

Les fédérations de transport routier européennes

Le gouvernement britannique votera le Brexit à la fin du mois d’octobre. Avant cela, le Royaume-unis à jusqu’au 16 octobre pour débattre avant le sommet européen du 17 et 18 octobre et le vote du parlement le 19 octobre. Rappelons que la Reine Elisabeth s’est exprimée le 14 octobre pour présenter comme le veut la tradition britannique le programme de son gouvernement. De nombreuses mesures étaient conditionnées à une sortie de l’UE au 31 octobre. Encore un peu de suspens donc…

Commentaires

commentaires

Ban_FrancoAllemand_Oct19