L’exploitation informatique TRM le Guide

BH Développement digitalise les documents transport

Renaud Chasle
Ecrit par Renaud Chasle

Via l’informatique embarquée le transporteur dématérialise les feuilles de routes et les lettres de voiture pour accélérer la facturation

Chez Eric Bernard, dirigeant de BH Developpement basé à Corbas (69), les 250 moteurs de la flotte sont équipés d’une informatique embarquée depuis 1997. « Dans notre activité spécialisée de transport de petits colis à destination des centres de distributions de nos clients leaders mondiaux de l’express, la capacité à tracer en temps réel les tournées est aussi importante que la qualité de service et le respect des horaires », explique –t-il. « Dès la fin des années 90, sous l’impulsion de notre président Gert Hickmann pour répondre aux attentes de traçabilité de notre client DHL, l’entreprise a déployé à bord de la flotte les boitiers EutelTracs connectés à la plateforme FleetVisor d’Astrata ». Aujourd’hui, avec l’installation en cabine du terminal DriverLinc l’exploitation a industrialisé la gestion des tournées en envoyant directement les feuilles de route aux conducteurs avec tous les détails des missions. En retour le suivi des tournées et la validation par les conducteurs de chaque étape sont remontés dans le système d’information de BH développement qui peut informer ses clients en temps réel. « Désormais les interfaces sont partout, ce qui permet d’intégrer tous les éléments collectés par l’informatique embarquée dans le TMS, dans les outils de facturation ou de partage d’information aux clients », explique Eric Bernard. L’informatique embarquée permet aussi de suivre les profils de conduite et sert d’outil de suivi pour les formations personnalisés des conducteurs.

« La valeur ajoutée de l’informatique embarquée est d’envoyer automatiquement l’ensemble des messages concernant sa mission au conducteur dont la tournée a été optimisée en amont. Mais plus globalement la digitalisation des process est devenue notre carte de visite chez les clients, un atout commercial pour exposer notre capacité à accompagner les clients en toutes transparence », reconnaît Eric Bernard.

Dans le cadre d’un test en cours avec Astrata et sous l’égide de la FNTR Rhône-Alpes, BH Developpement veut dématérialiser les lettres de voiture et standardiser le suivi des tournées. Le transporteur migre ses équipements vers le DriverLinc Plus, détachable, qui servira de support digital pour récupérer la signature numérique des clients ou scanner les palettes. « Actuellement nous devons gérer les lettres de voiture au format papier sur des centaines de lignes et de conducteurs répartis sur le territoire. La numérisation permettra de recevoir les données automatiquement, sans risque de perte ou de retard ni de voir nos factures bloquées parce qu’on n’est pas capable de fournir les éléments rapidement. L’e-CMR signifie une pré facturation digitalisée et un règlement dans la foulée, avec donc un enjeu fort de retour sur investissement », estime Eric Bernard.