L’exploitation informatique TRM le Guide

Benoît Aujay : « Développer des produits standards pour la profession »

Benoît Aujay : "Nous présenterons au Solutrans la nouvelle fonctionnalité "GedMouv Connect", le nouveau connecteur développé en partenariat avec notre Filiale S3PWeb !"
Wilfried Maisy
Ecrit par Wilfried Maisy
SALON SITL MARS

Benoît Aujay, Directeur général de B2PWeb et S2PWeb, a pris en été 2019 la direction  des  nouvelles solutions Fifty Truck et Eprotocole, l’une dédiée à la recherche de fret dynamique le long d’un itinéraire et la deuxième aux protocoles de sécurité des sites logistiques.

TRM LE GUIDE : En janvier 2020, la bourse de fret B2PWeb fêtera ses 10 ans sous la holding H2P (marques GedMouv, GedTrans, S3PWeb et PalBank). Cet anniversaire s’accompagne de deux acquisitions, les solutions Fifty Truck et Eprotocole qui seront exposées sur Solutrans en novembre 2019. Quelles sont leurs principales fonctions ?

BENOIT AUJAY : Fifty Truck, une société basée à Nantes, a été acquise par la holding H2P en mai 2019. La start-up a développé une expertise sur le corridor, c’est-à-dire la recherche de fret dynamique le long d’un itinéraire donné. En pratique, un exploitant pourra optimiser le chargement de son véhicule en lançant une recherche de fret sur l’ensemble du parcours du véhicule. Fifty Truck calcule la pertinence de chaque résultat : kilométrage, détour, chargement et classe les offres par scoring.

Un artisan transporteur ou son exploitant reçoivent une notification si l’offre est intéressante. On peut bien sûr combiner des offres complémentaires afin de minimiser les kilomètres à vide. A court terme grâce à l’interconnexion avec les principaux logiciels de transport et les solutions informatiques embarquées du marché, le système pourra automatiser la création et ma mise à jour des recherches de fret en temps réel et transmettre les résultats sur l’interface habituelle de l’exploitant. L’utilisation du GPS est une option. Le système n’est en soi aucunement inclusif puisque les calculs FiftyTruck sont réalisés sur l’itinéraire prévu du véhicule.

La recherche par corridor sur Fifty Truck

Comment sera commercialisée cette offre ?

Fifty Truck sera proposé comme un produit à part entière, une nouvelle solution dans la galaxie H2P, en lien direct avec B2PWeb. En même temps, l’équipe de Fifty Truck, composée de chefs de projet et de deux développeurs, vient apporter des fonctions mais aussi des idées nouvelles à notre équipe existante, pour répondre à un secteur très demandeur d’innovations.

Dans le même temps, H2P a acquis cet été une seconde solution baptisée Eprotocole, rachetée à une société Angevine… 

Ce produit est spécialisé dans la gestion des protocoles de sécurité sur les sites logistiques et industriels. Tout est très dynamique. Lorsqu’un véhicule arrive sur un site, Eprotocole reconnaît la position et envoie automatiquement sur un smartphone ou une tablette les consignes les plus récentes de l’établissement en question. Ce produit sera commercialisé au sein de S2PWeb, c’est-à-dire comme un module optionnel aux solutions GedMouv et GedTrans. 

Ces nouvelles offres marquent une nouvelle étape dans le développement du groupe H2P, avec une logique cohérente : offrir tout un panel de solutions autour de la bourse de fret, et au-delà ; des solutions porteuses de valeur pour les professionnels du transport. Nous continuerons à être force de proposition pour le métier.

Ces deux solutions sont-elles déjà exploitées par des transporteurs ?

Oui, chacune a déjà été éprouvée dans des conditions réelles d’exploitation. Fifty Truck, en particulier, est utilisée par une dizaine de transporteurs appartenant au groupement Astre. 

De l’informatique mobile au corridoring, vous vous rapprochez de plus en plus de la gestion de flotte et de planning. Jusqu’où irez-vous dans cette démarche ?

« La plateforme GedMouv monte en puissance ces derniers mois. En septembre 2019, elle a traité plus de 27400 ordres de transport, contre 12 185  en juin. »

Il faut être très clair là-dessus. Nous n’avons pas vocation à développer du TMS ni de l’informatique embarquée. Ce sont des produits complexes, de gestion d’entreprise et de gestion sociale, souvent spécifiques à tel ou tel métier, qui sortent de nos champs d’action. Tous les acteurs du TMS et de l’embarqué sont nos partenaires, et non pas nos concurrents. Notre ambition et notre rôle est plutôt  de construire des passerelles avec ces éditeurs.

En d’autres termes, notre stratégie est de développer des produits standards, pointus mais généralistes, tels B2PWeb, GedMouv, GedTrans, qui puissent servir l’ensemble de la profession. Au contraire d’un TMS, qui, pour être efficace, va de plus en plus vers du sur-mesure, pour gérer la messagerie, le groupage, le vrac ou l’affrètement par exemple.

Un TMS couvre l’ensemble du spectre fonctionnel du transport jusqu’au contrôle de gestion et la facturation. Si certaines fonctions semblent se chevaucher avec nos solutions, surtout lorsqu’on parle d’applications mobiles, en réalité les logiques informatiques sont très différentes. Nous ne rentrerons pas sur ce marché d’exploitation. Ce n’est d’ailleurs pas ce que nos clients nous demandent.

L’ensemble des transporteurs et chargeurs équipés de GedMouv ont accès depuis l’été a une nouvelle version de l’application. Où en êtes-vous sur ce produit de traçabilité de l’expédition ?

La plateforme GedMouv monte en puissance ces derniers mois. En septembre 2019, elle a traité plus de 27400 ordres de transport, contre 12 185  en juin. Notre ambition est de dépasser le million d’OT sur l’année 2020. Nous comptons aujourd’hui 531 transporteurs opérationnels sur GedMouv.

Si nous avons connu une longue phase de lancement, de construction de la solution en interface avec les logiciels de transport, aujourd’hui GedMouv peut accélérer. Nombre de transporteurs mais aussi de donneurs d’ordres ont adopté notre application de traçabilité de l’expédition. GedMouv est clairement identifiée comme une solution conçue par et pour les transporteurs, mais dont l’objectif est d’améliorer le service aux clients. Ce positionnement apprécié par les chargeurs porte ses fruits. Une trentaine de donneurs d’ordre ont déployé notre solution, avec parmi eux, des grands noms de l’industrie et de la distribution en Europe. Nous pouvons citer La Poste ; les granulats du groupe CB et Logilec, ainsi que Transports Alainé ; Transports Ageneau ; Leroy Logistique, qui sont des partenaires historiques. 

Quels sont les améliorations fonctionnelles de la nouvelle version GedMouv ?

Nous présenterons au Solutrans la nouvelle fonctionnalité « GedMouv Connect », le nouveau connecteur développé en partenariat avec notre Filiale S3PWeb !

En connectant GedMouv  aux flux télématique agrégé par S3PWeb, nous sommes en mesure de collecter pour le compte du transporteur et avec son accord les données de ses véhicules : positions GPS, Kilométrage, données sociales du conducteur (statuts de conduite, travail ou repos)…

En combinant ces trois critères en temps réel et des algorithmes de géofencing, nous serons en mesure de détecter quatre événements : l’entrée sur la zone surveillée, la sortie de la zone, le début et la fin de l’opération de chargement ou de livraison. Et cela, sans intervention humaine. Le conducteur n’aura plus besoin de sortir son smartphone pour saisir les statuts. La validation des étapes est automatique. Nous pouvons en déduire les temps d’attente, les temps passés au quai… Donc définir des indicateurs d’optimisation de gestion des quais à destination des chargeurs.

Et de fil en aiguille, nous pourrons construire une analyse de plus en plus prédictive des événements, jusqu’à définir des tendances : le temps moyen d’attente chez tel chargeur, dans tel secteur d’activité, etc.

Parallèlement, la nouvelle version de GedMouv fournit la production de gaz à effet de serre des transports effectués. C’est un indicateur important dans une relation transporteurs chargeurs. Le transporteur peut fournir ses facteurs d’émissions moyennes par activité. Le chargeur a accès aux informations CO2, pour les appliquer aux volumes de marchandises transportées ou aux trajets.

Commentaires

commentaires