Acte 2 du Pacte pour une logistique métropolitaine

Adopté à l’unanimité le 28 juin 2018 par le Conseil métropolitain, le Pacte pour une logistique métropolitaine a été signé, depuis sa mise en place, par 82 partenaires volontaires.

À l’occasion du Comité des partenaires du Pacte pour une logistique métropolitaine, qui a réuni près de 300 participants, Patrick Ollier, Président de la Métropole du Grand Paris, Jean-Michel Genestier, Maire du Raincy, Conseiller délégué à la Logistique métropolitaine, Etienne Langereau, Maire de Montrouge, Conseiller délégué en charge du Suivi de l‘installation des bornes de recharge électrique (Métropolis), ont lancé officiellement l’acte 2 du Pacte, en présence également de Geoffroy Boulard, Maire du 17° arrondissement de Paris, Vice-président délégué à la communication et à l’innovation,  de David Belliard, Adjoint à la Maire de Paris en charge de la transformation de l’espace public, des transports, des mobilités, du code de la rue et de la voirie, d’André Santini, Maire d’Issy-les-Moulineaux, Vice-président délégué à la stratégie économique, de plusieurs élus métropolitains et de l’ensemble des partenaires institutionnels et privés.

Les mesures déployées étant arrivé en fin d’étude ou d’expérimentation, cette rencontre a été l’occasion de présenter le bilan, de revenir sur les attentes des collectivités et de présenter les nouvelles orientations stratégiques de la logistique métropolitaine.

Un bilan encourageant et innovant

Le Pacte a permis de fédérer les acteurs métropolitains, de poser un diagnostic partagé sur les enjeux logistiques du territoire, et de lancer les premiers projets :

  • une étude de faisabilité d’un simulateur numérique d’itinéraire logistique par la voie d’eau en lien avec HAROPA (réunion des Ports du Havre, de Rouen et Paris) et Voies Navigables de France (VNF).
  • la construction d’un référentiel réglementaire commun per­mettant une simplification, une meilleure lisibilité et une harmonisation des règles concourant à l’optimi­sation des flux de marchandises.
  • La mise en œuvre du référentiel dans le cadre d’une expérimentation sur la commune de Drancy.
  • la rédaction de « Mémos – guides de bonnes pratiques – boite à outils » sur des sujets aussi important que le transport fluvial, la mutualisation de l’espace public, la prise en compte de la logistique dans les opérations d’aménagement ou la réglementation de l’espace public en matière de transport de marchandise.
  • la sensibilisation des consommateurs aux enjeux logistiques avec le challenge consomm’acteurs

 

De grands défis dans un contexte inédit

Le contexte général s’est radicalement transformé depuis le début de l’année 2020. La crise sanitaire a montré que la logistique, souvent « invisible », était un service essentiel pour les habitants et les entreprises de la Métropole du Grand Paris. La digitalisation des pratiques de consommation s’est accélérée avec un impact considérable sur l’organisation de l’écosystème logistique. La transition vers un territoire durable et résilient est une priorité pour tous les acteurs du territoire : la mise en place de la Zone à Faibles Emissions est un instrument important de cette démarche, elle aura un impact majeur sur les acteurs de la logistique.

Dans ce cadre, l’acte 2 s’articule autour de nouveaux enjeux en matière de logistique :

  1. Accélérer la transition décarbonée des flottes de véhicules de transport routier de marchandises.
  2. Déployer sur le territoire des pratiques de livraisons innovantes, en particulier en matière de logistique du dernier km.
  3. Développer le transport de marchandises par voie fluviale.
  4. Réimplanter de manière raisonnée du foncier et de l’immobilier logistique en zone urbaine dense.
  5. Mieux utiliser les données numériques pour comprendre et agir sur le système logistique métropolitain.

« En deux ans, un travail considérable a été réalisé pour mettre en œuvre ce pacte, lancer les différentes mesures et fédérer les acteurs de l’écosystème logistique, plus de 80 partenaires, autour d’une vision commune en faveur d’une logistique urbaine durable et responsable au sein de la Métropole. Nous lancerons un plan d’actions concrètes d’ici à l’été 2021 autour des cinq axes », a déclaré Patrick Ollier, Président de la Métropole du Grand Paris.

« La Métropole du Grand Paris souhaite bâtir avec ses partenaires l’acte 2 du Pacte en axant ses actions vers une logistique urbaine, agile et performante. Construisons ensemble cette logistique de demain ! », a déclaré Jean-Michel Genestier, Maire du Raincy, Conseiller délégué à la Logistique métropolitaine.

Les réalisations du Pacte en quelques chiffres :

  • 82 partenaires signataires en décembre 2020
  • 35 comités opérationnels
  • 32 mois de Pacte
  • 24 communes et EPCI
  • 12 mesures
  • semaines de challenge Consomm’acteur
  • mémos
  • visites de site
  • 2 expérimentations
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

LES DERNIERS ARTICLES

RECHERCHE D’ARTICLES

TRM MAGAZINE N° 7 DISPO !