Poids lourds

Volvo Group gagne en rentabilité

25697
Jean-Yves Kerbrat

Les résultats du second trimestre 2015 viennent de tomber pour le groupe suédois qui rassemble outre Volvo Trucks, Renault Trucks et Mack. En titre, le constructeur annonce une amélioration de sa rentabilité avec une reprise progressive en Europe, un tassement de la demande en Amérique du Nord et une faiblesse persistante des marchés en Amérique du Sud. Cela représente une baisse globale de 6% des prises de commandes, un ratio commandes-facturations de 89%, une marge d’exploitation de 7,7% (contre 4,5% à la même période l’année passée), hors charges de restructuration et de vente d’actions d’Eicher Motors Limited.

T2006_1600

C’est l’Europe qui satisfait le plus le groupe Volvo avec une demande de véhicules industriels qui a globalement continué à progresser dans la plupart des pays européens, à la faveur d’une reprise de l’activité économique, avec un volume de fret en progression qui induit une demande de renouvellement de la part des entreprises. De ce fait, la projection du constructeur pour le marché européen (EU30) est à la hausse, à 250 000 poids lourds (contre 240 000 précédemment). Dans la même période, les commandes de Renault Trucks en Europe ont progressé de 13 %, en affichant une tendance positive continue après avoir précédemment enregistré de faibles niveaux.

mack-driver-004

Au deuxième trimestre 2015, le chiffre d’affaires net de l’activité véhicules industriels s’est établi à 57,062 milliards de couronnes suédoises, soit une hausse de 18 % par rapport au deuxième trimestre de 2014. Après ajustement suite aux variations des taux de change, les ventes nettes ont augmenté de 6 %. Le résultat d’exploitation a, quant à lui, progressé pour atteindre 6,542 milliards de couronnes suédoises (contre 2,173 précédemment) hors les charges de restructuration d’un montant de 701 millions de couronnes suédoises (contre 370 précédemment). Le groupe Volvo poursuit sa réorganisation en France avec des suppressions d’emploi en France chez Renault Trucks et le transfert de certaines compétences vers la Suède. D’autre part, le siège français de Volvo Trucks va bientôt rejoindre la banlieue lyonnaise avec là aussi des pertes d’emploi.

Mardi 11 août 2015

Solutrans728x90