Équipement pour véhicules

Valeo est le premier déposant de brevets en France en 2016

Jacques Aschenbroich, Président-Directeur Général de Valeo lors de la journée Investisseurs à Londres
Jean-Yves Kerbrat

Pour la première fois, Valeo arrive en tête du palmarès 2016 de l’Institut National de la Propriété Industrielle (INPI) avec 994 brevets publiés en 2016, contre 668 en 2015 (troisième place), et conforte ainsi sa position de leader technologique. Déjà première entreprise française déposante de brevets à l’Office Européen des Brevets (OEB) avec 612 brevets publiés en 2016, cette arrivée en tête du classement de l’INPI illustre l’importance de l’innovation dans la stratégie du Groupe, en particulier dans le domaine de la réduction des émissions de CO2 et de la conduite intuitive.

En 2016, l’effort de R&D de Valeo s’est élevé à 1 596 M euros, soit environ 11% du chiffre d’affaires première monte du Groupe (soit une charge nette de 5,8% du chiffre d’affaires du Groupe). Les innovations brevetées témoignent la volonté de Valeo de proposer les meilleures solutions au service de la triple révolution en cours dans l’industrie automobile : l’électrification de la chaîne de traction, le véhicule autonome et connecté, les nouveaux services de mobilité et le digital. Partout dans le monde, les équipes de la propriété industrielle sont intégrées aux différents projets d’innovation afin de protéger les technologies développées par les quelque 13 000 ingénieurs R&D de l’équipementier.

La stratégie de Valeo fondée sur l’innovation est reconnue par ses clients puisque les produits innovants représentent 50% des prises de commandes en 2016. A l’occasion de ce nouveau classement, Jacques Aschenbroich, Président-Directeur Général de Valeo, a déclaré  « Cette première place illustre le nouveau Valeo que nous avons créé : plus innovant, plus technologique et plus dynamique. Les 994 brevets déposés en France à l’INPI ainsi que les 612 brevets déposés auprès de l’OEB témoignent de la stratégie du Groupe, fondée sur l’innovation dans les domaines de la réduction des émissions de CO2 et de la conduite intuitive, ainsi que de la qualité du travail et du savoir-faire des presque 100 000 collaborateurs à travers le monde. »

En 1916, Valéo à donc dépassé Peugeot et Safran qui se retrouvent second et troisième avec respectivement 930 et 758 brevets déposés. Suivent le CEA (684), et Renault (509) devant le CNRS, Airbus, L’Oréal, Thales, Orange …

Commentaires

commentaires