Utilitaires légers

Utilitaires Fiat Pro : cinq modèles, quatre sites de production

mise-en-place-des-cordons-detancheite-de-la-caisse
Catherine Bernard

En matière d’utilitaires, rares sont les industriels à produire, comme le fait Ford, avec succès, seuls, dans leurs propres usines des véhicules totalement originaux. En témoigne l’exemple de Fiat Pro.

Si la gamme d’utilitaires de Fiat Pro compte désormais cinq modèles (le Ducato, le Fiorino, le Doblo, le Fullback et le Talento), le producteur transalpin les fait fabriquer dans pas moins de quatre usines. Et ce, pour desservir son seul marché européen !

Talento 09

Le nouveau Talento a de l’ADN français

Le Ducato sort des lignes d’assemblages du site de Sevel Sud, dans les Abruzzes italiennes ; la Doblo et la Fiorino sont fabriquées sur le site de Tofas, à Bursa, en Turquie ; le pick-up Fullback vient de Laem Chabang, en Thaïlande; et le nouveau venu, le Talento, est français, puisqu’il est produit à Sandouville, en Normandie.

Deux seulement de ces usines sont propriété de la marque : Sevel Sud, en Italie, et Tofas, en Turquie. Les deux autres sont propriété de concurrents :  Renault pour Sandouville bien sûr, et Mitsubishi pour Laem Chabang.
mitsubishi-16

Usine produisant le Fullback en Thaïlande

La marque au losange a ainsi pris la place de son compatriote PSA, avec qui Fiat partageait, jusqu’à récemment, l’usine de Sevel Nord, près de Valenciennes, d’où sortait le prédécesseur du Talento, le Scudo.

A chaque fois, les constructeurs mettent en commun leur plateforme et certains de leurs composants. A Sandouville, le Talento est basé sur la plate-forme du Trafic, et lui emprunte ses différents packs d’accessoires. A Laem Chabang, le Fullback utilise la plate-forme et le savoir-faire de Mitsubishi en matière de pick up 4-4.

A l’inverse, l’usine de Tofas livre aussi au groupe PSA ses Citroën Nemo et ses Peugeot Bipper .Et, à Opel, sa Combo.

Quant à celle de Sevel Sud, la moitié de sa production est destinée à des clients extérieurs à Fiat : le Peugeot Boxer, la Citroën Jumper sont également fabriqués dans le sud italien.

Ducato 06

Le Ducato a également été choisi par Peugeot et Citroën

La plupart des moteurs sont, eux-aussi partagés. Ainsi, le Talento utilise des motorisations Renault, le Fullpack un moteur Mitsubishi, tandis que les Citroën Nemo et les Peugeot Bipper empruntent leur moteur à Fiat. L’italien, en revanche, ne partage avec personne la motorisation du leader de sa gamme, le Ducato, dont il garde jalousement le privilège.

Cette mise en commun des outils de production et des plateformes réduit bien entendu les coûts de développement et de fabrication. Une nécessité puisque, en matière d’utilitaires, les volumes de production sont bien moindres qu’en matière de véhicules particuliers. Ainsi, la production du Ducato, pourtant le plus vendu de la gamme Fiat Pro, plafonne à 130 000 exemplaires, et celle du Talento et du Fullback sont estimées à 30 000 unités annuelles.  Et, au total, Fiat Pro vend, dans le monde, un demi-million d’utilitaires. Avec 260 000 unités annuelles, l’usine de Sevel Sud est ainsi la plus grande usine d’utilitaires au monde.

Fiorino 09

Le Fiorino, un petit gabarit qui vient de Turquie

Si cette mutualisation entre constructeurs réduit, a priori, la diversité de l’offre, elle permet en revanche une très grande variété des combinaisons possibles de motorisation et d’options. Avant même d’être éventuellement personnalisé par un carrossier, le Ducato peut ainsi être produit en plus de 10000 combinaisons différentes et 1176 configurations. L’usine de Sevel gère ainsi 5 millions de composants par an !