Transporteurs

UPS lance un investissement majeur en France

Le projet est stratégique. Manuel Valls et Nando Cesarone jouent de la truelle pour la postérité © J.Y.Kerbrat
Le projet est stratégique. Manuel Valls et Nando Cesarone jouent de la truelle pour la postérité © J.Y.Kerbrat
Jean-Yves Kerbrat

Vendredi 24 juin, en présence de Manuel Valls, Premier ministre, Nando Cesarone, président d’UPS Europe et Mike Harrell, directeur général d’UPS France ont lancé les travaux d’un nouveau centre logistique de grande ampleur installé à Corbeil-Essonnes (91). Il s’agit même du plus important investissement réalisé par UPS en France, à hauteur de 96 millions d’euros. Le précédent, le centre de Lyon-Jonage, inauguré en février, à côté de l’aéroport Saint-Exupéry, représentait « seulement » 25 millions d’euros. « Le site de 128 000 m² sur lequel sera construit un premier bâtiment de 30 000 m², opérationnel au premier trimestre 2018, est idéalement situé à la conjonction de plusieurs routes importantes, la Francilienne, les autoroutes A6, A5 et A10. Cela nous permettra non seulement  d’assurer un relais efficace pour des colis venant de France, de l’Europe et du monde par différents moyens de transport, et d’effectuer des livraisons et enlèvements en Ile-de-France en complément de nos centres déjà opérationnels » explique Laurent Naidon, directeur marketing UPS Europe de l’Ouest qui rappelle aussi que la France est bien dotée en hubs aériens à Lyon, Marseille, Toulouse, Rennes, Bordeaux et Roissy Charles de Gaulle qui approvisionnera, pour une part, le nouveau centre de Corbeil.

IMG_2184

Manuel Valls salue Nando Cesarone

Le centre de Corbeil donnera du travail à 960 salariés, dont une partie viendra de Chilly-Mazarin et Savigny, également dans l’Essonne, deux implantations devenues trop petites, mais 100 postes nets seront créés pour l’occasion. L’organisation du site, qui sera une vitrine de la technologie de tri automatisé d’UPS, permettra de réduire le temps de transit pour la livraison finale. Le nouveau centre de tri et de distribution du sud parisien est dédié aussi bien aux petits colis qu’au fret. Il sera équipé de technologies avancées qui permettront de trier jusqu’à 37 000 colis par heure. Le centre disposera de 124 zones de chargement-déchargement pour les conteneurs et de 125 places de parking pour les véhicules de livraison UPS. « La France représente un marché clé pour UPS, et la construction de la nouvelle plateforme en banlieue sud de Paris témoigne de notre engagement vis-à-vis de l’économie française. Nos services donnent aux entreprises un accès à notre réseau intégré qui couvre plus de 220 pays et territoires » a déclaré Mike Harrell, Directeur général d’UPS en France.

IMG_0040

à gauche Nando Cesarone, à côté de Mike Harrell. A droite Laurent Naidon

 

Le Président d’UPS Europe, Nando Cesarone explique la stratégie du groupe « Cet investissement en France s’inscrit dans le cadre de notre programme d’investissement de 2 milliards de dollars déployé actuellement en Europe, avec l’émergence du commerce électronique et transfrontalier qui offre de véritables opportunités de croissance. Nous avons réduit jusqu’à 2 jours nos délais de livraison concernant nos services transfrontaliers les plus économiques dans 19 pays d’Europe, dont la France. Nous accompagnons nos clients qui nous font confiance pour les aider à gérer la réussite de leurs activités dans une économie mondialisée »

IMG_0032

Une flotte écologique en évolution

Prenant la parole à la suite du Président d’UPS, Manuel Valls, Premier ministre, s’est bien entendu félicité de cet investissement « dans une région qui m’est chère sur le territoire du Grand Paris, le nouveau hub d’UPS à Corbeil-Essonnes-Evry permettra aux entreprises françaises, et notamment aux PME, de disposer d’une chaîne logistique plus efficace et ainsi d’exporter plus facilement et conquérir, ainsi, de nouveaux marchés. Je note aussi votre rapprochement avec la CGPME qui permet de proposer des services adaptés aux petites entreprises. Nous avons aussi besoin d’un chaine logistique efficace et sobre en énergie. Au mois de mars, nous avons présenté la stratégie de France Logistique 2025 pour hisser notre pays parmi les cinq leaders mondiaux en favorisant la transition énergétique et les nouveaux modèles économiques. UPS, par exemple, en signant la charte de logistique urbaine durable de la ville de Paris s’est engagé à utiliser une flotte propre à 50% en 2017 et 100% à l’horizon 2020. Notre pays dispose aussi d’atouts de premier plan, infrastructures routières développées, sens de l’innovation de nos entreprises, savoir-faire et compétences solides grâce à notre système éducatif et de formation. Ce sont des atouts qui ont certainement compté dans le choix de votre entreprise. Avec le hub Fedex au Nord de l’Ile de France, la région disposera de deux pôles logistiques majeurs »

FullSizeRender(2)

Une esquisse du futur bâtiment

Le nouveau centre UPS sera conforme aux critères d’obtention de la certification internationale LEED (Leadership in Energy and Environmental Design), niveau argent. Le centre utilisera plusieurs véhicules électriques ou au gaz naturel pour le ramassage et la livraison des colis, et sera alimenté par des sources d’énergies renouvelables. Présent en France depuis 1985, UPS dispose actuellement de 53 centres spécialisés dans les petits colis et la chaîne d’approvisionnement, et emploie près de 2 600 collaborateurs. Le parc d’UPS en France inclut plus de 650 véhicules de livraison. UPS possède également plus de 4000 relais UPS Access Point.

FullSizeRender(1)

Une construction sur un terrain de 128 000 m²