Les News

Trottinettes électriques, moyen de transport de tous les dangers.

MMA a réalisé le premier crash-test auto contre trottinette ... ça fait peur !
Jean-Yves Kerbrat

Paris et les grandes villes sont envahis par un nouveau moyen de transport. Le problème est qu’une règlementation claire manque pour un développement harmonieux afin de les intégrer au trafic. Attention, livreurs et automobilistes à ces ovnis de la circulation urbaine auxquels (pour l’instant) tout est permis ou presque. Normalement, les trottinettes ne doivent pas rouler sur les trottoirs et sur la route, sauf les pistes cyclables. De plus, limitée à 25 km/h, elle ne peut emporter plus d’un passager. Or, il n’en est rien.

L’opérateur LIME lance à Paris une formation gratuite. Une bonne approche de la sécurité

Le gros problème qui se pose aujourd’hui et qu’il faut régler d’urgence est l’assurance des conducteurs de ces engins qui sont loués à la minute par plusieurs loueurs qui profitent du vide juridique … jusqu’à ce que des décisions de justices ramènent un peu d’ordre. Malheureusement, les accidents se multiplient. Mi-Avril, un homme de 80 ans, qui traversait sur un passage « protégé » à Levallois (92) a été percuté par un conducteur de trottinette. L’homme a été hospitalisé dans un état très grave.

Des parkings respectés, un équipement de sécurité … pour l’instant un rêve ! 

Qu’en est-il des accidents avec ces Nouveaux Véhicules Electriques Individuels ? Bien sûr, ils doivent être assurés, mais ne le sont pas. Lorsqu’on pose la question aux exploitants d’un parc de trottinettes électriques, la réponse est très très évasive. C’est totalement aberrant. Selon le code de la route, ces engins n’existent pas. Alors quid de l’équipement de sécurité (casque, gants) et des règles de circulation. Le conseil à donner aux conducteurs de véhicules, qui ont bien d’autres choses à faire dans la circulation urbaine, est de faire très attention.  

LIME, l’un des opérateurs sérieux, livre ses trottinettes en Renault Master ZE

Probablement, une réglementation va apparaitre. Il est vrai que pour le moment, le manque alarment de règles d’usage laisse la porte ouverte en tous genres. D’autres diront qu’il s’agit d’un espace de liberté à s’approprier … Une affaire à suivre.

Commentaires

commentaires