Emplois Transporteurs

Transports Duval, une priorité pour les relations humaines

Jean-Yves Kerbrat


Exploiter une entreprise de transport routier n’est pas un long fleuve tranquille. Entre l’exploitation, les dangers de la route, les contraintes réglementaires, les relations avec les clients … et la gestion du personnel – j’en oublie volontairement – la complexité du quotidien est à son comble. Justement, recruter dans les métiers du transport peut se révéler être une gageure sauf si l’enthousiasme du patron permet de développer une démarche originale. Nous sommes chez les transports Duval, à Château du loir (72). L’entreprise a été créée en 1946 par Raymond, le grand-père de l’actuel dirigeant Sébastien Duval, 46 ans. Nous sommes là dans un modèle d’entreprise familiale qui a une histoire et a su franchir au fil du temps bien des étapes.

Sébastien Duval a remplacé son père en 2008

L’humain avant le matériel

Aujourd’hui, l’entreprise, membre du groupement Flo, emploie 92 salariés dont 77 conducteurs et exploite 155 véhicules avec des activités diversifiées. Le parc de semi-remorques se compose de véhicules bâchés avec hayons, plateaux, fourgons, citernes chimiques, température dirigée. Le parc est complété par des porteurs et des véhicules légers pour les livraisons expresses.  Selon Sébastien Duval, avant de recruter, mieux vaut conserver ses collaborateurs en créant une ambiance propice au bien-être. « Nous avons pris l’habitude de communiquer les uns avec les autres. Cela veut dire que je m’intéresse à l’humain avant la machine. Il est courant que nous organisions des journées ou soirées où nous nous retrouvons pour une séance de karting ou autres activités en commun. »

Superman au cœur  de la politique de recrutement …

Un message sur les remorques

Si le turn-over est plutôt faible aux transports Duval, il arrive tout de même qu’il faille recruter après un départ ou mieux un développement de l’activité. Ici, le patron se retrouve confronté aux mêmes problèmes que ces confrères. « C’est en parlant avec des délégués du personnel de l’entreprise qu’est venu l’idée d’afficher notre appartenance à la famille du transport et de valoriser notre message positif d’une entreprise française fière de ses origines. Nous avons commencé à faire peindre les bâches de nos remorques » explique le chef d’entreprise, par ailleurs responsable de Flo Académie qui vient de lancer le programme Conducteur 2.0. Grace à ce programme unique, les adhérents du Groupement Flo se donnent les moyens de faire évoluer la gestion des ressources humaines pour répondre aux nouvelles exigences d’un secteur en pleine mutation.

Le « made in France » aussi dans le transport routier

Les conducteurs enthousiastes

Après le succès de la première semi-remorque customisée, d’autres ont suivi, il y en a 6 aujourd’hui et bientôt six autres en fonction des livraisons de matériel neuf. « Non seulement l’entreprise est valorisée, mais les conducteurs en parlent avec leurs collègues d’autres entreprises, Nous nous faisons plaisir. Nous avons choisi un décor américain, mais également Superman, ou encore une grande image avec un message valorisant pour nos conducteurs » détaille Sébastien Duval qui reconnait que maintenant il faut prévoir un planning de partage tant les conducteurs sont heureux de tirer des remorques pas comme les autres.

Commentaires

commentaires