Poids lourds

Transport routier, Toyota fait un rêve … avec la pile à combustible hydrogène

Toyota entend occuper tous les créneaux de la mobilité du futur. Voici les éléments indispensables pour rouler PAC
Jean-Yves Kerbrat

Aux Etats-Unis, comme en Europe, beaucoup imaginent les poids lourds autrement … en silence, sans émission polluante, sans gêner la circulation … le rêve en quelque sorte.

Toyota Motor North America, Inc. (TMNA) vient de dévoiler son Project Portal, un système de pile à combustible hydrogène (PAC) pour poids lourd qui sera utilisé sur le port de Los Angeles. Dévoilé en présence des autorités portuaires, de représentants du California Air Resources Board (CARB) et de la California Energy Commission (CEC), ce démonstrateur zéro émission sera au centre d’une étude de faisabilité sur le potentiel de la technologie de pile à combustible hydrogène pour les camions. L’étude, qui débutera cet été, contribuera au programme antipollution du port, dit Clean Air Action Plan.

« Toyota se projette dans les technologies de demain. En présentant ce poids lourd de démonstration non polluant à pile hydrogène, Toyota plante un drapeau et nous espérons que beaucoup s’y rallieront alors que nous cherchons à équilibrer au mieux la réglementation et les mesures d’incitation qui permettront le développement d’un marché de poids lourds propres afin d’accompagner les changements du secteur du fret »

Dans le cadre de Project Portal, il s’agit d’un tracteur semi-remorque parfaitement fonctionnel, doté d’une puissance et d’un couple adaptés au transport portuaire, et n’émettant que de la vapeur d’eau alors que sur le port de Los Angeles, les camions représentent une large part des émissions annuelles et ce projet peut apporter une solution pour les réduire. Il s’agit d’un camion avec une motorisation développant plus de 670 ch. et 1 796 Nm grâce à deux PAC (piles à combustible) de Mirai et une batterie de 12 kWh. Son poids total roulant autorisé est de 36 tonnes et son autonomie devrait dépasser 320 km en conditions normales d’exploitation.

Bob Carter, TMNA

« Toyota est convaincu du potentiel des piles à combustible dans les motorisations de demain. Depuis la création de l’un des tout premiers véhicules à PAC jusqu’à l’introduction de bus à hydrogène au Japon, Toyota est passé maître dans la mise en application de technologies polyvalentes, évolutives et non polluantes. Avec le Project Portal, nous apportons notre pierre à l’étude des bénéfices sociétaux d’un poids lourd vraiment sans émissions. »  insiste Bob Carter, vice-président de Toyota Motors North America.

Ce démonstrateur n’est que l’une des actions de Toyota en faveur de cette technologie et d’une société future de l’hydrogène. Il s’inscrit dans ses efforts constants d’expansion de l’infrastructure de ravitaillement : en témoigne d’ailleurs l’annonce récente de son partenariat avec Shell afin de multiplier les stations-service d’hydrogène dans l’état de Californie.   

« Les véhicules à PAC hydrogène s’inscrivent dans les efforts engagés par la Californie pour atteindre les objectifs de réduction des gaz à effet de serre, améliorer la qualité de l’air et diminuer la dépendance aux carburants fossiles, » commente à son tour Janea A. Scott, membre de la Commission californienne de l’énergie. « C’est pourquoi la California Energy Commission investit actuellement dans