Les News Vie des entreprises

Transport routier, le préavis de grève est levé …

Jean-Yves Kerbrat
Ban_cofisoft


Exit la grève des conducteurs routiers annoncée par FO Transport pour le 3 juin prochain, dans tout juste une semaine. Il se dit que la fédération n’a pas réussi à décider d’autres syndicats et de peur d’aller au flop, a décidé de suspendre ce projet. D’ailleurs FO Transports fustige les « états d’âme de la CGT Transports ». C’est ce que confirme son communiqué. Toutefois, toujours selon la Fédération Nationale des Transports et de la Logistique FO/UNCP, ce n’est pas l’unique raison, mais également une réponse du ministère des transports, suite à l’appel à mobilisation lancé le 18 mai. En effet, le gouvernement, qui ne pouvait pas se permettre un nouveau conflit dans les transports, qui s’ajouterait à celui des cheminots, a donc donné des gages de bonne volonté et se veut rassurant sur l’application et l’extension de l’accord du 4 octobre 2017 comme sur le paquet routier Européen et la directive détachement et le permis à points dont le dernier décret est sorti ce jour.

Mais, FO Transports confirme refuser que « les salariés des transports soient considérés comme des sous salariés en ce qui concerne la directive détachement », et rejette le paquet routier européen en l’état qui diminue les temps de repos journalier et hebdomadaire, qui augmente la possibilité de passer de trois à sept jours continus de cabotage et qui fait la part encore plus belle au libéralisme le plus total. Les salariés ne veulent pas non plus que les données personnelles concernant le permis soient accessibles aux employeurs. Dans ce contexte, FO Transports dit regretter « les états d’âme de la CGT transports en de telles circonstances ainsi que les positions prises par certaines organisations syndicales (la CFDT étant en congrès confédéral) d’attendre septembre voire octobre pour passer à l’action. »

FO Transports donne ensuite les résultats de la consultation auprès de leurs militants, responsables départementaux des transports, DS et DSC (délégué syndical central) :
– Pour 54 % d’entre eux, il n’est pas envisageable de partir à l’action seul, même si la situation est critique pour les salariés des transports et des activités auxiliaires.
– Pour 32 % d’entre eux, la situation paraît si critique qu’ils seraient prêts à passer à l’action dès dimanche soir. Enfin pour 14 % d’entre eux, ils font entièrement confiance à la Fédération pour prendre la bonne décision. En conséquence, la Fédération Nationale des Transports et de la Logistique FO/UNCP suspend son appel à la mobilisation pour le 3 juin 2018 22 heures mais demande à l’ensemble de ses syndicats de se tenir prêts à l’action. Affaire à suivre …

Commentaires

commentaires