Les News

Transport routier nouvelle forme de contrôle

© Gendarmerie de l’Orne
Jean-Yves Kerbrat

Le mercredi 14 décembre, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, le trafic d’armes ou de stupéfiants et l’immigration irrégulière, une importante opération de contrôle des flux a été menée sur les principaux axes routiers de la Basse-Normandie. Il a été coordonné au niveau régional, où cette opération a mobilisé 80 militaires de la gendarmerie de l’Orne et du Calvados, en particulier à la barrière de péage de Sées. Cela complète des dispositifs mis en place non seulement en Normandie, mais aussi en France.

img_6165

© Gendarmerie de l’Orne

Si ces contrôles n’ont donné lieu à aucunes découvertes en matière de terrorisme, il n’en a pas été de même pour des infractions routières imputées aux poids lourds « Dans tous les phénomènes de drogues, armes et clandestins, il y a forcément des flux logistiques. Sur la route de Ouistreham, le point d’entrée sur l’autoroute, à Sées, est majeur. Il est déjà arrivé que des chauffeurs routiers nous préviennent après avoir découvert des personnes dans leur chargement » détaille le lieutenant-colonel Pierre Baillargeat, commandant du groupement de gendarmerie départementale de l’Orne dans les colonnes d’Ouest-France.

img_6167

© Gendarmerie de l’Orne

Selon le quotidien, 200 véhicules ont été contrôlés. Ni arme ni clandestin, mais ils ont découvert 26 g de cannabis. Trois conducteurs conduisaient sous l’emprise d’alcool ou après consommation de stupéfiants, un autre circulait sans permis depuis 2011.