Emplois Vie des entreprises

Le transport routier marchandises et passagers proposerait 20 000 emplois en France

Elisabeth Borne au volant d'un simulatreur poids-lourd © Radio France - Rémi Brancato
Jean-Yves Kerbrat


Le vendredi 23 février s’est déroulé à Aubervilliers, aux portes de Paris, le premier Forum Emploi Transport francilien organisé par le ministère de la Transition écologique et celui des Transports en partenariat avec Pôle Emploi et l’AFT. Elisabeth Borne, ministre des transports, s’y est longuement attardée posant beaucoup de questions, prenant le « volant » d’un simulateur et rencontrant les personnes présentent tout en s’étonnant d’une assistance clairsemée du côté des prétendants à un emploi « c’est quand même paradoxal d’avoir 5000 emplois non pourvus en Île-de-France, alors qu’on sait qu’il y a quand même beaucoup de nos concitoyens qui cherchent un emploi »

Depuis des mois, la période est extrêmement tendue sur le front de l’emploi dans les transports où 5000 postes, pour 20000 en France, seraient à pourvoir pour la seule Ile-de-France et pas seulement parmi le personnel de conduite. Ainsi, les ateliers des transporteurs de voyageurs manquent cruellement de mécaniciens. Il y a là une question d’adéquation entre formations et marché du travail mais aussi de la qualité des informations-métiers vers les jeunes adultes … et même beaucoup plus tôt. La naissance d’une envie d’en savoir plus peut en découler.

Ainsi, Thomas Huguen, qui représente l’AFT, annonçait au micro de France Bleu Paris « Alors que notre secteur est confronté à une population active vieillissante, nous créons de nombreux emplois et pas seulement de conducteurs, mais aussi dans l’encadrement, l’organisation, l’exploitation, la gestion et la logistique » Malheureusement le transport souffre d’une image négative. « On a l’impression que c’est un métier dans lequel on ne peut pas conserver une vie familiale et sociale. Or, c’est faux ! » assure Thomas Huguen. Et la ministre a conclu sa visite par ces mots « C’est l’occasion de permettre aux jeunes de découvrir de très beaux métiers. Je suis très heureuse que ce salon se tienne en Seine-Saint-Denis, où on sait que des jeunes cherchent des emplois ».

Les initiatives comme celle-ci se multiplient en France et d’autres sur des bases différentes. Ainsi, la région Normandie et Toffolutti, une importante entreprise de BTP se sont associées dans le recrutement de conducteurs … et ça marche !  Lire l’expérience dans un autre article.

Commentaires

commentaires