Transporteurs

Transport Routier GEIQ Transports lance un ambitieux programme de recrutement

Jean-Yves Kerbrat

Cela se déroule dans la région des Hauts-de-France où comme partout, les entreprises de transport routier, marchandises comme voyageurs, peinent à recruter de nouveaux collaborateurs, conducteurs en tête, mais aussi des salariés de la logistique. Alors l’idée émise par GEIQ Transports de la grande région est la bienvenue.  L’acronyme signifie Groupements d’employeurs pour l’Insertion et la Qualification. Il en existe dans beaucoup de corporations et ces organismes sont au service des entreprises dans le cadre de campagnes ciblées.

Dans ce mouvement, le GEIQ Transports dans les Hauts-de-France s’est lancé dans une démarche ambitieuse que son directeur Laurent Lion décrit « Nous nous rendons compte que la fin du service militaire a privé les professionnels du transport de l’arrivée régulière de main d’œuvre formée par les armées. Aujourd’hui, nous constatons un déficit grandissant qui s’accélère avec les départs à la retraite. Les autocaristes ont été les premiers à s’alarmer, puis les autres transporteurs ont réagi à partir de 2008.  Nous avons donc décidé de médiatiser un plan de recrutement et de rendre davantage visible les professionnels du transport routier ». En effet, 30% des salariés du transport ont plus de 50 ans et la pénurie de conducteurs va s’aggraver. Le métier a un déficit d’image, même si l’évolution du matériel rend les tâches moins pénibles.

Ainsi est né « objectifs 500 » accessible sur Internet www.objectifs500.com. L’idée forte de cette initiative, qui s’étend sur 3 ans, est de conduire des personnes éloignées de l’emploi vers un projet professionnel amenant à un emploi pérenne. Il s’agit d’une approche originale en matière d’emploi et d’intégration. Pour cela, Aftral, IPR (institut des professionnels de la route) mais aussi FNTR et FNTV se sont engagés dans cette démarche dont le but est de séduire 500 futurs professionnels du transport. « Mais nous sommes un peu une auberge espagnole. Nous souhaitons accueillir les organismes qui peuvent apporter une valeur ajoutée à notre démarche. En particulier d’autres organisations professionnelles » assure Laurent Lion.

GEIQ Transports présente Objectif 500 comme une initiative citoyenne car les demandeurs d’emploi concernés vont bénéficier de l’expertise de tout un réseau et d’une offre globale allant du dossier initial, à la formation jusqu’au portage salarial. En effet, l’idée est de proposer un service clé en main aux entreprises et de simplifier des démarches d’intégration des futurs collaborateurs. Mais ce n’est pas tout, car chaque candidat se verra proposer un statut de salarié et sera accompagné au quotidien par le GEIQ. Chaque personne retenue bénéficiera d’un cursus de 875 heures de formation, c’est-à-dire bien au-delà des obligations légales. « Pour ces nouvelles recrues, nous souhaitons aller vers l’excellence professionnelle. Plus que des conducteurs, ce sont des compagnons de la route que nous formerons » conclut Laurent Lion.

www.objectifs500.com

Les postulants peuvent envoyer un CV et une lettre de motivation par e-mail à candidat@objectifs500.com ou un courrier à GEIQ TL, 622, rue des Hauts-de-France, 62110 Hénin-Beaumont

Commentaires

commentaires